Megaupload : Kim dotcom cherche à retarder son extradiction

A man in handcuffs sits behind a gavel waiting for the judge to render his decision.Le 21 septembre 2015, Kim dotcom et ses partenaires doivent apparaitre devant une cour concernant leur extradition aux Etats-Unis.

Les autorités américaines les accusent de viol de droit d’auteur, de blanchiment d’argent et de racket.

Cela fait déjà 10 fois que Kim DotCom, Mathias Ortmann, Bram van der Kolk et Finn Batato ont pu retarder cette extradition dans un tribunal de Nouvelle-Zélande.

Cette fois, les avocats de Kim Dotcom estiment que la saisie des avoirs financiers de Megaupload les empêchent de recruter des experts aux Etats-Unis.

L’affaire de Megaupload est loin d’être terminée

Après la fermeture de Megaupload, les autorités américaines ont saisis tous les avoirs et même si Kim Dotcom en a récupéré une partie en Nouvelle-Zélande, cet argent ne peut pas être utilisé en dehors de la Nouvelle-Zélande.

Les avocats de Kim DotCom estiment que c’est une tentative des Etats-Unis pour que Kim Dotcom ne bénéficie pas d’un procès équitable et juste.

Les avocats estiment que les experts coutent des centaines de milliers de dollars et on ne peut pas devenir un expert en droit d’auteur du jour au lendemain.

L’affaire de Megaupload a défrayé la chronique à cause de la riposte exagérée des Etats-Unis en considérant Dotcom comme un criminel.

Megaupload était un service pour héberger des fichiers de manière anonyme sur le web et il permettait aux pirates de se partager des contenus par téléchargement direct.

L’affaire de Kim Dotcom dure depuis des années, mais elle doit servir d’exemple à ceux qui téléversent ou téléchargent des contenus sur le web.

Il faut protéger sa connexion dans toutes les situations et actuellement, le VPN est l’une des meilleures solutions sur le marché.

On peut trouver des VPN chez Hidemyass,NordVPN ou VyprVPN. On pourra changer son adresse IP pour éviter la surveillance gouvernementale, mais également la publicité ciblée et d’autres menaces qui pèsent constamment sur l’internaute.