Le Grand firewall de la Thaïlande

Businessman hands tied with handcuffs on laptop keyboard.Tout le monde connait le Grand parefeu de Chine qui censure tous les contenus et qui permet de surveiller chaque internaute chinois.

Désormais, la Thailande veut prendre modèle sur le Chine en proposant le Grand firewall de la Thaïlande. On l’a appris grâce à un utilisateur de Twitter qui a découvert un document provenant du Ministère de l’information.

La Thailande est sous le contrôle d’une junte militaire qui veut contrôler de plus en plus sa population. Mais le pays des sourires, comme on l’appelle, n’est pas étranger à la censure.

Dès 2006, le gouvernement de l’époque avait banni plusieurs sites sous prétexte de lutter contre la pornographie et les contenus illicites.

Mais ce Grand firewall de la Thaïlande est différent puisqu’il se base sur le concept d’une seule passerelle nationale.

La passerelle unique de l’internet en Thailande.

Pour concrétiser ce Grand firewall de la Thaïlande, le pays va mettre en place une passerelle unique à internet.

C’est une petite boite noire qu’on pose sur le réseau et qui permet de filtrer tous les contenus qui ne sont pas hébergé sur des serveurs en Thailande.

Cela signifie que si un internaute thailandais veut accéder à n’importe quel site à l’étranger, alors sa connexion va passer par cette boite noire qui sera surveillé par le gouvernement.

Pour le moment, il ne s’agit que d’une proposition et on n’a pas de délai sur la mise en place de ce Grand firewall de la Thaïlande.

Toutefois, quand on voit l’historique de la junte militaire sur la surveillance internet, on se dit que ce n’est qu’une question de mois. Les internautes thailandais devront faire très attention pour protéger leur anonymat.

Ils devront obligatoirement passer par un VPN tel que Hidemyass,NordVPN ou VyprVPN pour protéger leur vie privée et bloquer la surveillance gouvernementale.

Ces 3 fournisseurs VPN propose une connexion entièrement chiffrée et des milliers d’adresses IP et cela permet de surfer comme on veut sans craindre le Grand firewall de la Thaïlande.