What.cd ferme après un raid sur ses serveurs

Closeup old rusty metal gate with padlock and chain, full frame horizontal compositionWhats.cd est désormais de l’histoire ancienne. Le tracker de musique très populaire ferme définitivement ses portes après un raid sur ses serveurs.

Un message sur le site et sur son compte Twitter indique que la fermeture est définitive et que le contenu du site a été supprimé.

Le site Zataz rapporte que la C3N, la division de la cyber-criminalité de la gendarmerie, ont fait une descente sur 12 serveurs du fournisseur OVH et chez le prestataire Free.

Damien Bancal, l’administrateur de What.cd, a confirmé le raid par la gendarmerie.

Il semble que ce soit la SACEM qui soit derrière cette attaque. Ce groupe d’ayant-droit est derrière le dos de What.cd depuis 2 ans et ce raid semble être le dernier chapitre.

Pour le moment, il n’y a pas eu d’arrestation, mais cela ne saurait tarder, car les ayants-droits aiment faire des exemples en infligeant des peines considérables aux propriétaires des sites de torrent comme What.cd.

Le site était une véritable icone de la musique sur les torrents. Il a été lancé en 2007 après la fermeture de OiNK qui était le plus grand tracker de musique à cette époque.

What.cd a largement surpassé son précédesseur et il est devenu l’un des plus gros sites de torrent spécialisé dans la musique.

Décidément, l’année 2016 est vraiment catastrophique pour les sites de torrent avec la fermeture de Kickass Torrent, de Torrent Hunt et de bien d’autres.

La fermeture de What.cd doit nous rappeler de faire très attention quand on navigue sur ces sites. L’utilisation d’un VPN est désormais obligatoire et on peut trouver d’excellentes offres chez Hidemyass,NordVPN  ou VyprVPN.

Le web devient de plus en plus surveillé et même si vous n’allez pas sur les sites de torrent, le VPN devient un outil crucial pour la vie privée et l’anonymat.