TinyMoviez : En Iran, le téléchargement est illégal sauf pour le gouvernement

Le piratage est un énorme problème en Iran. Souffrant de plusieurs embargos depuis des années, le pays a dû se débrouiller avec le système D pour l’énergie, les communications et l’accès au contenu.

On vient d’apprendre que l’Iran vient de fermer un site appelé TinyMoviez et qu’il a arrêté les 6 responsables pour violation de droit d’auteur.

TinyMoviez est équivalent à Netflix où vous deviez payer 10 dollars par mois pour voir des contenus en streaming sauf que tous les films et les séries étaient piratés.

Ce n’est pas la première fois que des autorités font fermer des sites de streaming, mais il est déjà étonnant que les internautes iraniens soient prêts à payer pour un site pirate.

On peut penser que les sites de streaming internationaux sont censuré en Iran ce qui explique le succès de TinyMoviez. Mais le plus étonnant est que les fonctionnaires gouvernementaux et les institutions publiques ont le droit d’utiliser du contenu protégé via un décret.

Cela signifie que si vous êtes dans le gouvernement iranien, vous ne pouvez pas être coupable de piratage. D’un part, c’est une bonne chose, car cela permet, par exemple, à des universitaires d’accéder à des papiers scientifiques sans payer des fortunes.

Mais d’autre part, c’est une mesure à double standard, car cela signifie que seule la population iranienne, déjà pénalisé par la crise, est la plus sanctionnée.

Notons que les VPN comme Hidemyass, NordVPN, VyprVPN sont très populaires en Iran à cause de la censure gouvernementale.

Selon certaines sources locales, la fermeture de TinyMoviez sera justifié par des membres du gouvernement qui voulaient lancer leur propre concurrent de ce site de streaming. Décidément, l’Iran est un drôle de pays.