VPN Russie : Ce que vous devez savoir

russian flag on a pole over beautiful skyLe 1er novembre 2017, le Ban du VPN Russie va entrer en action.

Tous les fournisseurs VPN, qui ne respecteront pas la loi russe, seront bloqué.

Les moteurs de recherche risquent également des sanctions s’ils affichent des résultats des sites « illégaux ».

Le fait de bloquer un VPN indique clairement une censure généralisée, car un VPN comme NordVPN, Hidemyass, VyprVPN garantit un accès à internet sans aucune restriction.

C’est quoi l’interdiction du VPN Russie

De nombreux gouvernements censurent les sites internationaux tout en surveillant leurs citoyens.

La Chine et la Russie ont renforcé cette censure en étant l’interdiction aux VPN et donc, on a presque un milliard de personnes qui ne peuvent plus accéder à un internet libre. Mais tous les VPN ne sont pas interdits, car seuls ceux qui ne respectent pas la législation seront bloqué.

La nouvelle loi du VPN Russie

La nouvelle loi votée par le Parlement Russe est bien plus qu’un ban sur le VPN Russie. A la place, la loi impose aux VPN de respecter les lois russes sur la censure.

En Russie, c’est l’agence Roskomnadzor qui décide des bons et des mauvais sites. Si un VPN respecte la loi russe, alors il doit bloquer les mauvais sites fournis par Roskomnadzor.

Actuellement, les fournisseurs d’accès à internet en Russie ont ajouté la liste de cette agence dans leur parefeu. Et cette liste contient déjà plus de 100 VPN et Proxys.

Comment la nouvelle loi sera mise en place pour le VPN Russie ?

Le FSB va renforcer le respect des législations pour garantir que tous les fournisseurs VPN respectent cette nouvelle censure. Les fournisseurs devront s’enregistrer auprès de Roskomnadzor dans les 30 jours après la mise en place de la loi.

S’ils ne le font pas, alors ils seront bloqué dans les 24 heures. Notons que la Russie et la Chine sont des exemples extrêmes.

Alors que de plus en plus de citoyens dénoncent leur gouvernement dans le monde entier, on peut penser que ce type de censure va débarquer dans tous les pays.

Pourquoi bannir le VPN Russie ?

A la base, la Russie a implanté la censure sur les sites qui critiquaient le pouvoir. Le blocage se fait sur les adresses IP russes.

Un VPN vous permet d’utiliser des milliers d’adresses IP et donc, les internautes russes utilisaient les VPN pour accéder quand même à ces sites bloqués. Et donc, le ban du VPN Russie est logique du point de vue du Kremlin.

Les seuls VPN autorisés seront ceux qui respecteront la censure et bloqueront les sites dissidents. La plupart des fournisseurs VPN internationaux ont annoncé qu’ils ne respecteraient pas cette loi.

Si un VPN respecte cette loi, ce n’est plus un VPN

Le VPN est spécifiquement conçu pour ce type de situation.

Quand un site est bloqué, vous pouvez utiliser un VPN, quand un contenu de Netflix est géobloqué dans votre pays, vous pouvez utiliser un VPN, quand un pays bloque une messagerie, le VPN vous permet de l’utiliser. Si des VPN commencent à appliquer la censure, alors quel en est l’intérêt ?

De plus, le ban du VPN Russie n’est qu’un aspect de l’affaire. Les fournisseurs seront obligé de stocker toutes les communications et ils devront installer des portes dérobées dans les protocoles de chiffrement.

Et si on sape la sécurité du VPN qui en fait sa force, alors il n’a plus d’utilité. Même Linkedin est bloqué en Russie parce qu’il a refusé de stocker ses informations sur le territoire russe.

Malheureusement, pour éviter de plomber leur chiffre d’affaires, de nombreux VPN russes ont accepté la loi sans broncher.

Une escalade de la censure en Russie

En plus de bannir le VPN russie, le Kremlin a également voté une loi qui nécessite que les utilisateurs des messageries fournissent leur vraie identité.

Cela inclut les discussions chiffrés bout à bout à partir de janvier 2018. Cela permettra à la Russie d’associer les informations qu’il collecte déjà avec la vraie identité d’une personne.

Une loi russe de 2015 oblige les internautes russes à stocker leurs données dans le pays. Cela inclut également les blogueurs et les entreprises technologiques étrangères.

En 2016, une autre loi, connue comme la Yarovaya, oblige les FAIs à garder les métadonnées de ses clients pendant 6 mois. Cela permet de créer des profils très ciblés de ses citoyens.

Choisissez des VPN internationaux

L’exemple de la Russie montre que tous les fournisseurs VPN ne sont pas égaux. Si vous choisissez un VPN, alors assurez-vous qu’il soit dans un territoire où il ne doit pas obligé de respecter ce type de loi.

La politique de zéro donnée est cruciale et le fournisseur ne doit stocker aucune donnée sur l’utilisateur quel que soit la raison.

Enfin, le fournisseur VPN doit être très transparent sur sa coopération avec la justice. La protection de la vie privée et l’anonymat ne sont pas juste une lubie des activistes.

Ce sont des droits fondamentaux qui garantissent votre liberté et votre sécurité dans un monde de plus en plus numérique. Ne le prenez pas à la légère et vérifiez toujours tous les critères de fiabilité avant de choisir un VPN.