Notre guide ultime pour combattre la censure internet

On a tendance à parler des différences entre les pays démocratiques et ceux qui pratiquent la dictature. Mais quand il s’agit de censure internet, alors tous les pays arrivent au même niveau.

Certains pays admettent une censure généralisée tandis que d’autres vont la pratiquer de manière plus discrète. De nombreux outils permettent de la combattre tel que le réseau TOR, des proxys ou des VPN comme Hidemyass, NordVPN, VyprVPN.

Et on verra leurs avantages et leurs inconvénients. Mais avant tout, parlons des différents types de censure internet.

Les différents types de censure internet

Vous lancez normalement votre connexion et tout d’un coup, certains sites sont indisponibles. Si vous n’êtes pas vigilant, vous penserez à un problème technique.

Mais il se peut que ces sites aient été censurés par votre pays. Le plus grand danger de la censure est qu’elle est invisible. Les gouvernements ne vont jamais l’admettre publiquement.

On ne se rend même pas compte qu’on a été censuré. Mais malgré l’ampleur de la censure, les techniques restent similaires.

La censure par mot-clé

C’est le type de censure que vous verrez en Chine, en Russie ou en Arabie Saoudite. Certains mots-clés sont bannis. Des moteurs de recherche vont les filtrer automatiquement.

Par exemple, la recherche Tiananmen en Chine passe automatiquement à la trappe. Cette recherche est la plus insidieuse qui soit. Car on la découvre uniquement par hasard.

Mais cette censure internet des mots-clés peut concerner les réseaux sociaux, les moteurs de recherche et les messageries.

L’interdiction de sites

C’est la censure la plus médiatisée. On dira, par exemple, que la Turquie avait bloqué Twitter après le Coup d’Etat raté de 2016. Dans ce cas, les gouvernements ont une liste noire de sites qu’ils vont bloquer par défaut.

La censure chine possède des centaines de sites qui sont sur une liste noire. Ce blocage se fait soit par le DNS ou directement avec l’adresse IP. Et le VPN peut nous aider dans ces cas.

Businessman hands tied with handcuffs on laptop keyboard.

L’adresse IP, le point faible et fort de la censure internet

L’adresse IP est à la fois le point fort et faible de la censure internet. Fort parce qu’un gouvernement peut demander aux FAIs nationaux de bloquer des adresses IP pour qu’elles accèdent à des sites.

C’est également la technique utilisée pour bloquer les sites de torrent. Comme les FAIs obéissent sans rechigner, alors on a une censure généralisée en quelques jours.

Mais c’est également le point faible. Car si vous changez votre adresse IP, alors cette censure est neutralisée. Ainsi, un VPN comme celui de Hidemyass, NordVPN, VyprVPN peut vous donner des milliers d’adresses IP.

Si vous êtes en Russie et que vous êtes bloqué pour une raison, alors le VPN peut offrir une adresse IP américaine et vous serez tranquille.

Et c’est la même chose pour la censure internet par mot-clé. Le gouvernement va avoir sa liste de mots-clés et il va dire aux FAIs de bloquer les sites à plus grande échelle.

Par exemple, un moteur de recherche peut bannir les mots-clés en amont. Mais cette censure concerne uniquement les adresses IP du pays en question. On a appris récemment que Google va implanter un moteur de recherche censuré en Chine.

Le tollé est tel que des employés ont démissionné. Mais si un internaute veut contourner cette censure Chine. Alors, il lui suffit d’utiliser un VPN comme Hidemyass pour utiliser le moteur de recherche standard.

La censure internet en Chine

La Chine est un exemple de censure internet pour le monde entier. Et si on ne fait pas attention, il risque de devenir la réalité dans de nombreux pays à l’avenir. La Chine, plutôt que mettre des petites censures par-ci par-là, a créé un grand mur électronique autour du pays.

Connu comme le Grand Firewall de Chine, la censure chine filtre toutes les connexions en amont. Il décide les sites et les mots autorisés. Il pratique une surveillance de masse absolue.

Il a couté des millions de dollars. Mais si vous dépensez moins de 10 dollars par mois sur un VPN, alors vous pouvez le contourner.

C’est pourquoi depuis 2018, la Chine a lancé une attaque massive contre les VPN. Ainsi, elle oblige les fournisseurs locaux à avoir une licence. Et cette licence les oblige à appliquer la censure internet. Et on a donc un jeu de chat et de la souris entre les fournisseurs étrangers et le gouvernement chinois. VyprVPN est le plus actif.

Car ses serveurs sont souvent bloqués, mais il les contourne en quelques heures. Entre une petite entreprise et l’un des pays les plus puissants de la planète, la petite entreprise gagne parce qu’elle a parié sur le VPN.

China flag online internet on computer keyboard

La censure en Russie

La Russie veut devenir l’égal de la Chine en termes de censure internet. Mais ils n’ont pas les mêmes capacités. La censure Russie utilise le prétexte de la lutte contre le terrorisme et la propagande occidentale.

On retrouve les mêmes habitués, la censure par site et par mot-clé. Mais disons que cela se retourne souvent contre la Russie. Il y a quelques mois, la Russie a décidé de censurer Telegram.

Et en voulant le faire, ils ont aussi bloqué des milliers de sites par accident. Il y a une pagaille monstre et la Russie a dû faire machine arrière.

Et la censure ne concerne pas uniquement la liberté d’expression. Elle concerne l’aspect économique. Ainsi, on entend beaucoup parler des cryptomonnaies. La Russie est très réticente dans le domaine.

Et elle a bloqué plusieurs bourses de cryptomonnaie. Notons que la Chine fait exactement la même chose. Mais les internautes chinois passent souvent par des VPN comme Hidemyass, NordVPN, VyprVPN pour acheter des cryptomonnaies à l’étranger.

 

La censure en Turquie

C’est pendant le Coup d’Etat avorté qu’on a appris la censure Turquie. Après le Putch, le président Erdogan a banni Twitter ou Reddit. La censure Turquie est un cas d’école.

Car sous le prétexte du Coup d’Etat et de ses ennemis, il a fait passer toutes les lois liberticides. Là encore, les meilleurs VPN a connu une popularité exponentielle.

En l’espace de quelques semaines, les internautes turcs ont installé le VPN de NordVPN et ils ne l’ont plus désinstallés. Et cela peut arriver dans votre propre pays. Les gouvernements ont peur d’internet, car il permet à tout le monde de s’exprimer. Ils n’y sont pas habitués.

Et plutôt que d’apprendre à l’utiliser, ils pratiquent une censure internet systématique. Mais encore une fois, la censure turquie était assez facile à contourner. De nos jours, de nombreux médias occidentaux sont encore bloqués en Turquie, mais c’est loin d’être efficace.

La censure en Europe

Que la censure internet en Chine, en Russie ou en Turquie, au moins, on sait qu’on a affaire à des gouvernements liberticides. Le cas de l’Europe est différent. Sa censure est plus sournoise et discrète. On ne s’en rend pas compte. Par exemple, en Belgique, de nombreux blogs ont été censurés sous le prétexte de l’incitation à la haine.

L’Europe subit une vague de populisme et de vagues anti-systèmes. Les partis extrémistes deviennent populaires. Et les gouvernements en place ne répondent que par la censure internet.

On ne va pas juger des opinions des uns et des autres, mais l’histoire nous apprend que la censure ne marche pas et ne marchera jamais.

La censure Allemagne

Le cas de l’Allemagne est délicieux. On ne connait pas trop la censure Allemagne. Mais quand ils le font, ils ne font pas semblant. En 2017, le parlement a voté la loi Netzwerkdurchsetzungsgesetz. Derrière ce nom à se décrocher la mâchoire, on avait la prétention que les réseaux sociaux et les sites devaient supprimer du contenu illégal en 24 heures.

On voit clairement l’incompréhension du gouvernement sur la technologie. Il faut du temps pour déterminer l’illégalité du contenu. Et le résultat était prévisible. Des sites gouvernementaux allemands ont été bloqués à cause de cette loi. Le parlement a rétro-pédalé à toute vitesse.

Mais on dirait qu’ils n’ont pas compris. Car l’Union européenne envisage d’obliger les plateformes en ligne à supprimer du contenu en 60 minutes. Décidément, ils ne comprendront jamais.

Les internautes européens devront se préparer. Dans quelques années, la censure internet en Europe sera maximale. Des VPNs comme ceux de Hidemyass, NordVPN, VyprVPN seront essentiels pour s’exprimer en toute liberté.

La censure en France

Dès qu’on parle de censure France, alors la vieille Hadopi vient immédiatement à l’esprit. Cette autorité à combattre le piratage est devenue une véritable machine à censure.

Sa riposte graduée a pénalisé des millions de personnes. Mais le piratage continue de plus belle. Dans le même temps, avec les attentats, la France a passé plusieurs textes liberticides.

On peut citer la loi de la Programmation Militaire, la loi Renseignement ou des dispositions de l’Etat d’urgence. Le résultat est le même. La censure pour un oui ou pour un non.

Comme l’excuse de la lutte contre le terrorisme ne prend plus, on a désormais les Fake News. Nous serions bombardés de fausses informations.

Et les gouvernements doivent nous protéger malgré nous. De ce fait, on a la censure internet de nombreux sites à cause des Fake News. Et cela va empirer dans les années à venir.

La censure en Afrique

Quand on parle de la censure Afrique, alors on pourrait rigoler un bon coup. Plusieurs gouvernements africains ont décidé de faire payer les internautes pour utiliser les réseaux sociaux.

Leur raisonnement est que si on met une taxe, alors les gens ne répandront plus de fausses rumeurs. On a des pays comme le Bénin, l’Ouganda et la Zambie. Vous payez quelques centimes d’euros et vous avez le droit d’utiliser Whatsapp ou Facebook.

Mais ce qui est très intéressant est que les Africains se sont rués massivement sur les VPN comme Hidemyass, NordVPN, VyprVPN. Comparé à cette taxe gouvernementale, un VPN est légèrement plus cher. Mais les internautes préfèrent mettre la main à la poche plutôt que d’avoir une liberté d’expression réduite.

C’est une bonne leçon. Les gens ne s’expriment pas en ligne parce que c’est gratuit. Ils le font parce que parfois, c’est le seul endroit où ils sont vraiment libres.

En conclusion

La censure internet est comme une hydre à plusieurs têtes. Les têtes repoussent constamment, mais elles ont le même visage. La censure utilise les mêmes techniques. Et des VPN comme NordVPN peuvent la combattre facilement. Mais les nouvelles sont aussi mauvaises.

Qu’on regarde en Asie, en Afrique, en Europe, on voit une censure internet systématique. On censure pour la liberté d’expression, pour l’aspect économique, pour protéger le droit d’auteur. En fait, on censure pour tout et n’importe quoi.

Vous pourriez croire qu’on vous promeut les VPN par publicité. Mais à chaque fois qu’un pays a censuré ses internautes, le VPN est arrivé à la rescousse.

Le secret est que le VPN, ça marche. Et ça marche sur tous les continents et pour tous les types de censure que vous pourrez subir. Donc, allez faire un tour chez des fournisseurs comme Hidemyass, NordVPN, VyprVPN.

Regardez leurs offres et prenez celle qui vous intéresse. Vous bénéficiez de remises pour les abonnements de longue durée. Et désormais, le VPN est obligatoire pour chaque aspect de notre vie numérique.