Notre test du VPN de Hotspot Shield

Quand vous avez un produit qui est utilisé par 650 millions d’utilisateurs, alors vous pouvez dire que vous rivalisez avec Google, Facebook ou Amazon.

Et donc, quel est ce nouveau venu dans la cour très fermé des GAFAMs. Et bien, figurez-vous qu’il s’agit d’une petite entreprise basée en Suisse appelée AnchorFree.

Elle a créé un VPN appelé Hotspot Shield et sa particularité est que sa version gratuite qui a conquis le monde.

En sachant que ce VPN gratuit est juste un proxy avec une sécurité renforcée. On est loin d’être un VPN à part entière.

Toutefois, l’entreprise propose aussi un vrai VPN appelé Hotspot Shield Premium qui est payant. Et comment a-t-elle conquis 650 millions de personnes ? Avec des ingrédients qui marchent à chaque fois, une passerelle depuis un produit gratuit, la facilité et une vitesse hallucinante.

C’est tout, mais il a fallu des années pour que Hotspot Shield atteigne le sommet des VPNs.

Histoire de Hotspot Shield

Hotspot Shield est proposé par une entreprise appelée AnchorFree qui est basée en Suisse. Premier bon point puisque c’est un pays qui est connu pour sa politique de vie privée draconienne.

Mais c’est les pratiques d’une entreprise qui déterminent si elle est fiable. Et on le verra, dans notre test sur sa vie privée, qu’il y a pas mal de couacs chez Hotspot Shield.

À la base, Anchor Free est une entreprise fondée en Californie par David Gorodyansky et Eugene Malobrodsky qui était deux amis qui voulaient proposer des outils pratiques et utiles aux internautes.

Ils ont donc commencé à démarcher des marques et en échange, ils installaient des bornes Wifi (Hotspot) gratuites pour permettre un accès gratuit à tout le monde.

En contrepartie, il y a parfois de la publicité dans la navigation de l’internaute. On se rend compte que cette pratique est restée la même après toutes ces années.

Par la suite, les deux larrons ont estimé que la vie privée était un droit fondamental et ils ont transformé leur entreprise de bornes Wifi en fournisseur de VPN et de proxys sécurisés.

AnchorFree s’inspire du fait que chaque personne a le droit de contrôler sa vie numérique.

Et le produit Hotspot Shield rend hommage à leurs bornes Wifi gratuites, mais derrière un bouclier de VPN.

En un mot, Anchor Free veut que vous soyez libre partout en étant totalement sécurisé.

Les prix de Hotspot Shield

Avant de détailler les prix de Hotspot Shield Premium, il faut comprendre comment fonctionne le service gratuit de cette entreprise.

Il s’agit d’un proxy sécurisé qui est disponible comme une application sur Android ou iOS, mais également comme une extension Chrome.

Vu sa disponibilité sur des plateformes très populaires, il est normal qu’il soit utilisé par des centaines de millions d’utilisateurs.

Toutefois, ces personnes utilisent simplement un proxy. Ce dernier peut masquer l’adresse IP, sécuriser un peu la connexion, mais on n’a pas un chiffrement robuste. Mais l’internaute lambda va rarement fouiller sous le capot.

Pour lui, il suffit d’une extension Chrome ou une application Android masque son adresse IP pour qu’il pense qu’il utilise un VPN.

Sans oublier que rien n’est jamais gratuit et qu’en échange, Hotspot Shield collecte les données sur cet utilisateur pour lui proposer de la publicité.

Concernant l’offre Hotspot Shield Premium, on est un peu plus proche d’un VPN Standard. Ainsi, Hotspot Shield propose 4 offres.

  • Abonnement pour 1 mois – 12,99 dollars
  • Abonnement pour 6 mois – 53,94 dollars, soit 8,99 dollars par mois
  • Ensuite, on l’abonnement pour 1 an – 71,88 dollars, soit 5,99 dollars
  • Abonnement pour 3 ans – 125, 64 dollars, soit 3,43 dollars par mois

Cela reste très classique aux offres dégressives des autres VPN. Même si le prix mensuel est vraiment, tournant autour de 13 dollars alors que d’autres commencent à 10 dollars.

Il respecte la remise de 50 % au minimum pour l’abonnement annuel. Mais ce dernier revient quand même à 6 dollars alors que d’autres fournisseurs, notamment Cyberghost, VyprVPN ou encore NordVPN sont à 5 environ pour 12 mois.

Et enfin, Hotspot Shield propose aussi un abonnement de 3 ans qui est le moins cher avec 3,46 dollars par mois.

Les prix sont acceptables et ils correspondent plus ou moins aux normes du secteur.

Les caractéristiques de Hotspot Shield

En général, la première chose qu’on regarde chez un fournisseur est son nombre de serveurs. Et quand on a vu celui de Hotspot Shield, on a dû nettoyer nos lunettes. 2500 !

Hotspot Shield possède 2500 serveurs, mais dans seulement 29 pays. Cela signifie qu’il concentre le maximum de serveurs dans les pays européens ou aux États-Unis.

Mais c’est le plus grand nombre de serveurs au monde. Même Hidemyass, qui se targue d’avoir la plus grande toile de serveurs, est en dessous.

Mais HMA surpasse Hotspot sur le nombre de pays puisqu’il est présent dans plus de 180 pays. Quand à des fournisseurs comme Cyberghost, VyprVPN ou encore NordVPN, ils sont également de dessous.

Mais les 3 sont devant sur le nombre de pays où ils sont présents. Et c’est important si vous utilisez un VPN pour contourner le blocage géographique.

Même si le VPN est ultra-rapide, cela ne sert rien s’il ne vous permet pas d’accéder à un site dans le pays de votre choix.

Donc, Hotspot Shield frappe très fort avec ses serveurs, mais il y a du progrès à faire. Et sur les protocoles, on voit aussi un problème.

Le protocole Catapult Hydra

Si vous avez l’habitude de lire des tests sur les VPN (et vous devriez, car il faut se faire plusieurs avis), vous remarquerez que chaque fournisseur propose les mêmes protocoles. Cela va être l’OpenVPN, le PPTP et le L2TP/IPSEC.

On peut aussi avoir l’Ikev2. Mais chez Hotspot Shield, on a vu ce nom, Catapult Hydra. On a cru qu’on s’était trompé de page et qu’on lisait un truc sur un film Marvel avec l’organisation Hydra. Mais en fait, c’est le protocole VPN de Hotspot Shield.

L’entreprise explique ce choix qu’elle a utilisé l’OpenVPN pendant des années, mais qu’elle n’a jamais réussi à avoir la performance qu’elle voulait.

Donc, elle utilisait un protocole propriétaire, appelé Catapult Hydra, qui décuple la performance de son VPN.

On apprécie moyennement les protocoles propriétaires, car on ne peut pas regarder son code source. Il a été entièrement développé par AnchorFree, la maison mère de Hotspot Shield.

Mais ce protocole est également utilisé par des ténors de la sécurité comme McAfee ou BitDefender.

Connaissant la réputation de ces derniers, on peut penser qu’ils ne l’auraient pas utilisé s’ils n’étaient pas sûrs à 100 % de sa fiabilité.

Et l’objectif principal de Catapult Hydra est la vitesse et rien que la vitesse. Dans toutes les étapes de la connexion VPN, ce protocole améliore le transfert des données, la connexion tout en étant très sécurisé.

La politique de vie privée de Hotspot Shield

Il faut qu’on parle de l’éléphant dans la pièce, car la politique de vie privée de Hotspot Shield est tout sauf une protection de vie privée.

En 2016 et 2017, Hotspot Shield a fait l’objet de plusieurs plaintes provenant d’associations de protection des internautes.

Le dossier a été transmis à la FTC qui planche encore sur le sujet. La plainte concerne principalement le fait que la connexion « VPN » de Hotspot Shield se connecte à des serveurs publicitaires et affiche des publicités à l’internaute.

Et donc, c’est contrairement à l’affirmation que l’entreprise ne collecte aucune donnée sur ses utilisateurs.

On doit être honnête sur ce sujet. Quand l’affaire a éclaté, de nombreux fournisseurs VPN ont jeté de l’huile sur le feu en balançant énormément de fausses accusations.

Le véritable problème est que c’est vrai. Hotspot Shield collecte certaines données personnelles et vous avez des publicités en échange.

C’est le deal pour utiliser son « VPN » gratuit. En fait, la confusion concerne le service gratuit. Mais le service payant n’est pas exempt de tout défaut.

Dans la politique de vie privée, il est noté que des annonceurs peuvent accéder à certaines données dans les logiciels VPN de Hotspot Shield.

Mais que ces données ne sont pas identifiables. On a lu entièrement la politique de vie privée de Hotspot Shield et on a été surpris par les termes ambigus.

Typique d’une entreprise qui ne dit pas clairement ce qu’elle collecte ou non.

Dans notre test sur le VPN d’Avira, on avait noté le bon point qu’Avira annonçait clairement la couleur. On aurait aimé plus de transparence de la part de Hotspot Shield.

Hotspot Shield est le VPN le plus rapide du marché !

À chaque fois qu’on teste un VPN, celui-ci nous prétend qu’il est le plus rapide du marché. Et ensuite, on grimace quand on fait les vrais tests… sauf pour Hotspot Shield.

On a dû refaire les tests de vitesse à plusieurs reprises, car ce VPN avoisine les 95 % de la vitesse de base sur certains serveurs.

Une telle performance est exceptionnelle et le seul qui pourrait rivaliser est VyprVPN. Tous les tests montrent que Hotspot Shield est le plus rapide.

Que ce soit en Streaming, téléchargement de torrent, vidéos Youtube, son VPN reste aussi fluide que possible.

En juin 2018, AV-Test, un laboratoire indépendant a effectué des dizaines de mesures de vitesse et le graphique ci-dessous parle de lui-même.

Pour Hotspot Shield, c’est une victoire contre ceux qui le critiquaient d’utiliser le protocole Catapult Hydra.

Car ces résultats montrent clairement que ce protocole VPN est au dessus de tous les autres protocoles sur le marché.

La sécurité

La sécurité de Hotspot Shield est garantie par son protocole Catapult Hydra. Concernant les logiciels, on ne trouvez aucun programme malveillant qui pourrait infecter votre ordinateur.

La même chose est valable pour ses logiciels pour Android et iOS.

Malheureusement, étant donné que ce protocole n’a pas bénéficié d’audit public et indépendant, on ne peut pas dire grand-chose sur la sécurité.

Il faut noter qu’il y a des brèches de sécurité rapportées chez Hotspot Shield. Mais c’était surtout lié à sa politique de vie privée qui est plus une passoire qu’autre chose.

Le site web

Hotspot Shield possède un site web dédié où on peut télécharger directement son logiciel pour Windows et d’autres plateformes.

On peut également prendre un abonnement comme chez n’importe quel fournisseur VPN. Une particularité qu’on apprécie est que les logiciels sont les mêmes.

C’est-à-dire que vous pouvez utiliser son « VPN » gratuit directement. Et ensuite, vous pouvez passer à son offre payant avec une option dans son logiciel.

La même chose est valable pour ses applications Android et iOS. On apprécie vraiment cette facilité.

Mais on aurait aussi aimé plus d’informations sur les spécificités de son VPN. En sachant qu’un protocole propriétaire n’inspire pas directement confiance.

Il faut aller chercher dans la base de connaissances pour avoir des informations. On a un site correct, mais sans plus.

Le support technique

On va être court sur le support technique. Car il n’existe pas ! Hotspot Shield prétend qu’avec son VPN payant, on a accès à un support par ticket qui est disponible 24 h/24 et 7j/7.

Et c’est la principale plainte des utilisateurs, car le support met parfois des jours pour répondre.

Et quand il répond, il y a des chances pour que ce soit une réponse automatique, redirigeant vers la base de connaissances.

Cette dernière est très fournie et franchement, tous les problèmes sont abordés.

Mais la réputation d’une entreprise se base aussi sur sa capacité d’être à l’écoute de ses utilisateurs payants. Et sur ce point, Hotspot Shield a mis des boules Quies.

Les logiciels VPN de Hotspot Shield

Pour ses logiciels VPN, Hotspot Shield a mis le paquet sur le design et l’ergonomie. On dirait que ce sont des développeurs d’Apple qui l’ont crée.

Il est juste beau dans tous ces aspects. Il est également très léger et nous nous sommes surtout concentrés sur la version pour Windows.

Mais l’entreprise a remarquablement gardé la même charte graphique sur toutes les plateformes.

Les paramètres sont un vrai régal à configurer. Pas étonnant qu’il ait 650 millions d’utilisateurs.

Pour les puristes des VPNs, le design n’est sans doute pas le plus important, mais pour les autres, cela reste un élément central.

Vous choisissez une voiture pour son moteur ou son esthétique ? Sur beaucoup de tests, on a lu que le logiciel VPN de Hotspot est le plus beau du marché et ils ont entièrement raison.

En conclusion

Hotspot Shield fait partie de ces entreprises qu’on déteste ou qu’on adore. Le fait est qu’elle a une base d’utilisateurs plus grande que n’importe quel fournisseur VPN, lui attire énormément d’animosité.

Et on va être clair. Si vous cherchez la politique de vie privée absolue, vous ne la trouverez pas chez Hotspot Shield. Il utilise la publicité pour financer son « VPN » gratuit qui est davantage un proxy.

Et même sur son service payant, il y a des choses qui font lever le sourcil. Mais la vitesse de son VPN est un délice à tous les aspects.

C’est rare qu’un fournisseur tienne toutes ses promesses dans ce domaine. En plus, ses logiciels VPN sont de toute beauté et un véritable plaisir à les utiliser. Donc, notre avis est mitigé sur Hotspot Shield.

Ses prix sont acceptables et si vous cherchez un VPN, pour avoir simplement un peu plus de sécurité, alors il conviendra parfaitement.

Il est également très performant pour regarder les sites de streaming et il n’interdit pas le téléchargement du torrent.

En revanche, il vous faudra passer votre chemin si vous êtes féru de la protection de la vie privée.

(Visited 14 times, 1 visits today)

BÉNÉFICIEZ DE 6 MOIS GRATUITS AVEC L’ABONNEMENT D’UN AN !

  • Appareils multiples - 1 licence vous permet d'utiliser 7 connexions simultanément
  • Plateformes multiples - iOS, Android, Mac, Windows PC et Linux
  • Grand réseau - 3'452 serveurs dans plus de 60 pays

Économisez 79% : 2.75€ par mois