Test du VPN de Spy Off, bon ou à jeter ?

Les VPNs sont devenus des outils obligatoires de nos jours. On a la surveillance de masse qui s’intensifie, la censure de certains gouvernements.

On pensait que les ayants-droits allaient jeter l’éponge, mais en fait, cela devient pire. Dans le monde actuel, le web est devenu plus segmenté que jamais avec des murs partout pour bloquer les internautes.

Le VPN permet de contourner de nombreux blocages et aujourd’hui, nous allons parler de Spy Off, un fournisseur assez méconnu qui a choisi de s’exiler sur le micro-état de Saint-Marin.

Pourquoi un tel choix ? Est-ce que le ciel est plus bleu ? Et qu’est-ce que vaut ce VPN à part le fait qu’il se trouve dans une juridiction que personne ne connait ?

Histoire de Spy Off

Le site officiel ne mentionne pas l’historique de Spy Off. Après quelques recherches, on pense qu’il est apparu aux alentours de 2015.

Et c’est normal, car c’est une année charnière pour les VPNs. La surveillance de masse commençait à se faire connaitre du grand public et les gros sites de torrent mordaient la poussière sous la pression des ayants-droits.

La demande des VPNs a explosé et elle ne s’est pas arrêtée depuis.

Et au fil des années, le nombre de fournisseurs a connu une croissance exponentielle et il suffit de le voir dans notre comparatif VPN.

Et parmi les critères qui reviennent souvent, la juridiction devient assez importante. Et Spy Off a choisi Saint-Marin qui est un état microscopique dans la péninsule italienne qui n’est pas soumise aux grandes alliances de la surveillance de masse mondiale.

Selon les fondateurs, Spy Off propose un VPN qui le met à l’abri de toute pression gouvernementale.

Même si c’est un bon point, il aurait pu suivre sa logique jusqu’au bout. Ainsi, NordVPN est basé en Panama, soit physiquement à l’autre bout du monde.

Les prix de Spy Off

Spy Off propose 3 offres, qu’on trouve habituellement chez d’autres fournisseurs. Un prix mensuel à 12,99 par mois, un prix de 6 mois pour 65,94 dollars, soit 10,99 dollars.

Et enfin, une réduction de 53 % pour un abonnement de 16 mois pour un prix de 89,60 dollars, soit 5,99 dollars. Il est évident que l’entreprise veut que vous choisissiez cette troisième offre.

C’est un tarif correct, dans la moyenne de ce qu’on voit chez ses concurrents. Notons que l’offre de 16 mois est uniquement pour les nouveaux utilisateurs.

Après la première année, on revient à un abonnement classique de 12 mois. Sur les modes de paiement, Spy Off propose toutes les solutions avec la carte de crédit, Paypal et les cryptomonnaies via Bitpay.

Cette dernière option est vraiment intéressante, si vous voulez renforcer votre anonymat.

Même si vous utilisez une adresse mail jetable, mais que vous payez par une carte Visa, cela revient à porter un masque en épinglant sa carte d’identité sur sa chemise. Donc, bon point pour Spy Off dans ce domaine.

Les caractéristiques de Spy Off

Sur les caractéristiques, Spy Off fait mieux que la moyenne. En premier lieu, il propose plus de 1 000 serveurs dans 40 pays.

On a vérifié à deux reprises et c’est bien le cas. Dans les VPNs, il y a des barèmes officieux qui existent.

Avec moins de 100 VPNs, vous êtes un petit acteur et votre vitesse ne sera pas au top. Entre 200 à 350 VPN, vous commencez à vous faire connaitre et on peut citer Proton VPN ou Avast VPN.

Et enfin, plus de 1 000 serveurs et vous commencez à titiller les leaders du secteur comme Cyberghost, VyprVPN ou encore NordVPN.

Les protocoles VPN

Chez Spy Off, on a préféré jouer la carte de la sureté et la tradition. Pas de protocole innovant comme WireGuard comme chez MullVad.

Le fournisseur propose le trio classique avec l’OpenVPN, le L2TP/IPsec et le PPTP.

Si vous prenez un abonnement chez SpyOff, assurez-vous d’utiliser constamment l’OpenVPN sur les logiciels Windows et Mac. Le PPTP est à proscrire, car c’est une vraie passoire de sécurité.

Les fournisseurs le proposent par habitude, notamment parce que l’OpenVPN ne fonctionnait pas dans les anciennes versions de Windows.

Le L2TP/IPsec est son successeur. Beaucoup plus sécurisé et fiable et il est adapté pour les appareils mobiles.

La demande pour de bons VPNs pour Android et iOS sont en pleine explosion, car on se connecte de plus en plus via ces appareils.

Est-ce que le PC devient obsolète ? On ignore, mais les protocoles proposés par Spy Off conviennent à tous les appareils.

Des appareils et des connexions multiples

À une époque, c’était une option native dans toutes les offres. Mais malheureusement, les fournisseurs ont tendance à proposer des connexions limitées à quelques appareils.

Mais Spy Off ne l’entend pas de cette oreille. Un seul abonnement et vous avez un nombre illimité d’appareils et de basculement de serveurs.

Vous pourrez vous connecter à un serveur à New York ou à Tokyo en quelques secondes.

Support du BitTorrent et Netflix

Concernant le téléchargement de torrent, Spy Off ne l’interdit pas expressément. Et vu sa politique de vie privée (qu’on va voir après) et sa juridiction, il ne craint pas grand-chose.

Donc, un VPN est un simple outil et vous êtes libre de l’utiliser pour télécharger du Torrent si vous voulez.

L’accès à Netflix est également devenu un critère essentiel pour trouver un bon VPN. Et bonne nouvelle pour Spy Off, car certains de ses serveurs donnent accès au catalogue américain de Netflix.

Cela ne marche pas tout le temps, mais on estime la réussite dans 25 % des cas.

En revanche, si vous cherchez un VPN, spécifiquement pour Netflix, alors on vous conseille de jeter un coup à Cyberghost qui a des serveurs spéciaux pour contourner le ban de Netflix.

La protection de la vie privée sur Spy Off

En utilisant sa juridiction micro-étatique, Spy Off nous promet une politique de zéro donnée. Mais quand on regarde d’un peu plus près, on est mi-figue, mi-raisin.

C’est vrai qu’il n’enregistre aucune activité identifiable de l’utilisateur. Donc, il ne collecte pas vos adresses IP, les vrais ou celles de la destination.

Il ne connait pas les informations sur les DNS (pour déterminer les sites que vous visitez). Il ne fait pas de Deep Inspect sur votre historique de navigation ou vos métadonnées.

En bref, Spy Off n’en a rien à faire de ce que vous faites en ligne. Toutefois, il collecte des statistiques sur ses logiciels et applications qu’on active avec les versions. Il surveille aussi l’activité du serveur, pour voir s’il est surchargé ou non.

Et il peut aussi vérifier la quantité de données qui transitent par son infrastructure. Donc, une collecte de données purement technique, sans aucune information identifiable. Ce n’est pas un 10/10, mais il mérite quand même un bon 8.

Le Warrant Canary

C’est assez rare pour le souligner, mais Spy Off propose aussi un Warrant canary dans sa politique de vie privée.

Dans le monde d’aujourd’hui, on n’est jamais sûr qu’une entreprise ait subi la pression d’un gouvernement.

De plus, des pays comme les États-Unis ont la fâcheuse habitude de forcer les entreprises à ne pas divulguer le fait qu’elles coopèrent dans la surveillance de leurs utilisateurs.

De ce fait, les entreprises avertissent leurs utilisateurs par des moyens détournés comme un Warrant canary.

C’est juste une simple page où c’est indiqué, avec une date, que l’entreprise n’a jamais coopéré avec un gouvernement.

Si cette page disparait ou qu’elle est vide, alors cela signifie que l’entreprise a été forcée de faire quelque chose pour un gouvernement. Et que vous devez être très prudent quand vous utilisez leurs services.

La vitesse de Spy Off

Spy Off est un VPN suffisamment rapide comparé à ses concurrents directs. Dans plusieurs tests, on arrive à une vitesse de base de 70 à 80 %, ce qui est tout à fait acceptable.

La vitesse a tendance à baisser en Asie et en Afrique puisque la plupart de ses serveurs se concentrent en Europe et aux États-Unis.

Dans les téléchargements et le streaming, on a une connexion qui reste fluide dans la majorité des cas. La vitesse doit progresser chez Spy Off, mais on a vu bien pire, notamment chez Avira VPN.

La sécurité contre les fuites

Les fuites DNS, WebRTC et celles des adresses IP ont enflammé les VPNs ces dernières années. Ces fuites impliquent que même quand vous êtes sous un VPN, votre vraie adresse IP peut fuite.

Ou que votre DNS laisse fuiter les noms de domaine que vous visitez. Car techniquement, une entité de surveillance doit uniquement voir l’adresse du serveur VPN.

On a également la fuite du WebRTC qui est un protocole de communication, utilisé par les navigateurs et qui peut aussi révéler votre vraie adresse IP.

Spy Off a pris ses gants, du bon mastic et il a colmaté ces trois fuites. Et pour prouver que ça marche, il propose ses propres outils de vérification et vous pourrez déterminer s’il y a un problème. Évidemment, il faut que vous utilisiez son VPN au préalable pour tester ces fuites.

Les logiciels de Spy Off

Spy Off propose des applications dédiées pour Android et iOS ainsi que pour Windows et Mac. Très classique, mais il fournit aussi le support de Linux.

Et il a même une extension Chrome, afin que vous puissez contrôler vos logiciels VPN Windows ou Mac depuis votre navigateur.

Petite mention appréciable pour le support de Linux, car le fournisseur a créé un tutoriel, étape par étape qui vous guide soigneusement dans la configuration de son VPN sur Linux.

Et pour ses logiciels pour Windows et Mac, c’est la simplicité incarnée. Pas de chichis inutiles. Vous installez son logiciel, vous vous connectez avec votre nom d’utilisateur et mot de passe.

Et hop, vous voilà connecté et vous pourrez basculer rapidement entre les 1000 serveurs. Tous les logiciels de Spy Off intègrent la protection du Kill Switch qui coupe votre connexion en cas d’indisponibilité de son VPN.

Spy Off a également pensé à ceux qui utilisent un VPN sur un routeur. Il propose des guides détaillées pour configurer des routeurs de type DD-WRT ou Tomato.

Le support technique

Spy Off propose un support technique par ticket. Le délai de réponse est acceptable, mais plus long que chez d’autres fournisseurs.

Il faut parfois attendre 48 heures pour avoir une réponse. Mais la qualité du support est l’image du reste de Spy Off.

De qualité avec des réponses provenant de vrais techniciens et non d’une simple Hotline.

De plus, l’entreprise fournit aussi une grande base de connaissances qui résout la plupart des problèmes basiques. Donc, rien à dire sur ce point.

Le site web

Le site web donne accès aux principales informations. Le seul point négatif est qu’on a constamment des incitations à s’abonner.

On la retrouve même sur sa page de politique de vie privée. On est sur un site de VPN, pas dans un marché aux puces. Cela peut devenir lassant et intrusif pour certains utilisateurs.

Mais pour le reste, tout est bien expliqué. La politique de vie privée, le Warrant Canary, les accès aux différents logiciels et aux guides de configuration. Les prix des VPN ainsi que les modes de paiement.

On a un site fonctionnel qui balance un maximum d’informations pour que l’utilisateur ait toutes les cartes en main.

En conclusion

Alors, est-ce que la vie privée et l’anonymat sont respectés à Saint-Marin ? Et bien, on l’ignore, mais pour Spy Off, il a fait de son mieux pour proposer un excellent VPN dans de nombreux domaines.

Le prix est abordable et le nombre de serveurs est impressionnant. La vitesse doit progresser, mais l’entreprise a mis beaucoup d’efforts sur sa politique de vie privée.

Très peu de collectes de données et même un Warrant canary pour avertir au cas où ça tournerait mal.

Les logiciels sont disponibles pour toutes les plateformes et le support pour Linux et les routeurs sont un plus indéniable.

Mais pour le même prix, on peut trouver légèrement mieux chez des concurrents comme Cyberghost, VyprVPN ou NordVPN.

(Visited 5 times, 1 visits today)

BÉNÉFICIEZ DE 6 MOIS GRATUITS AVEC L’ABONNEMENT D’UN AN !

  • Appareils multiples - 1 licence vous permet d'utiliser 7 connexions simultanément
  • Plateformes multiples - iOS, Android, Mac, Windows PC et Linux
  • Grand réseau - 3'452 serveurs dans plus de 60 pays

Économisez 79% : 2.75€ par mois