Il y a des noms qui reviennent souvent dans les comparatifs de VPN. On a, par exemple, Hotspot Shield ou encore Tunnel Bear.

Et la particularité est que les deux proposent des VPNs gratuits, mais limités. Comme quoi, la gratuité a du bon, surtout pour se faire connaitre.

Et notre test de Hotspot Shield a montré qu’il était très rapide, mais que sa protection de la vie privée laissait à désirer.

En revanche, Tunnel Bear reste intransigeant sur la vie privée. Et on va le découvrir en décortiquant chacune de ses options.

Histoire de Tunnel Bear

Tunnel Bear était une entreprise indépendante, située au Canada. Le Canada, c’est le caribou, le sirop d’érable et les grandes étendues glacées à perte de vue.

Mais c’est aussi un gouvernement qui pratique la surveillance de masse.

Il était resté discret dans le domaine dans le passé, mais depuis quelques années, ça commence à sentir le roussi pour les partisans de l’anonymat. Donc, Tunnel Bear n’avait pas choisi le meilleur pays.

Tunnel Bear est apparu aux alentours de 2012 et on peut dire qu’elle a fait son chemin dans le secteur des VPN.

Ce sont les utilisateurs de Torrent qui l’appréciaient, car elle avait proposé une protection optimale de la vie privée, avant même que cela devienne à la mode.

En 6 ans jusqu’en 2018, TunnelBear avait 22 millions d’utilisateurs, ce qui est remarquable pour un fournisseur VPN.

On peut penser que l’offre gratuite a séduit plus d’une personne. Mais en mars 2018, Tunnel Bear était racheté par McAfee, le géant de la cybersécurité.

Certains se sont inquiétés de ce changement radical, mais l’équipe a assuré qu’elle resterait indépendante.

Mais on sait que ce rachat augure une fusion entre les produits des deux entreprises. On peut penser que la suite de sécurité McAfee intègre le VPN de Tunnel Bear dans le futur.

Et c’est tout le mal qu’on lui souhaite. Toutfois, des entreprises comme Cyberghost, VyprVPN et NordVPN peuvent se targuer d’être de vrais VPN à part entière.

Les prix de Tunnel Bear

Mais en attendant un futur radieux avec McAfee, Tunnel Bear continue son bonhomme de chemin.

Et ses prix sont d’une simplicité enfantine. On a d’abord l’offre gratuite, plafonnée à 500 Mo par mois.

On apprécie que malgré la gratuite, vous puissiez changer autant d’appareils que vous voulez sur la plupart des systèmes. Et la période de 30 jours est vraiment intéressante, car cela permet de bien tester le VPN.

Ensuite, nous avons l’abonnement mensuel à 9,99 dollars avec 5 appareils autorisés et des connexions illimitées.

Si vous prenez l’abonnement de 12 mois, alors cela revient à 5 dollars par mois pour un total de 59,99 dollars par an.

La remise est supérieure à 50 % et on voit que Tunnel Bear a mis les bouchées doubles dans ce domaine.

On aime cette simplicité des prix, qui conviennent aux utilisateurs lambda. Car on a vu des prix tellement compliqués chez certains VPNs qu’on se demande ce qu’on paie précisément la fin. On regarde de ton côté, Avast VPN…

Pour les paiements, Tunnel Bear accepte les cartes de crédit, le Bitcoin et un pot de miel… On ignore si ce dernier point est une blague.

Mais on vous conseille de tester. On n’a pas trouvé la mention de Paypal, mais ce n’est pas très grave en soi.

Le Bitcoin est un bon point, vous permettant de payer anonymement et ainsi de mieux brouiller vos traces.

Les caractéristiques de Tunnel Bear

Malgré un prix abordable, Tunnel Bear ne compromet absolument la sécurité. On a les protocoles OpenVPN et Ikev2/IPSEC.

L’OpenVPN utilise un chiffrement AES en 256 bits chez TunnelBear tandis que l’Ikev2 est à 128 Bits dans certains cas.

Ce sont des normes très robustes, quasiment inviolables par les méthodes de cracking actuelles. Mais TunnelBear va plus loin avec le GhostBear.

Le nombre de serveurs

Tunnel Bear propose plus de 1000 serveurs dans 20 régions à travers le monde. C’est à la fois un mauvais et un bon point.

1000 serveurs sont une signature d’un grand fournisseur de VPN. Mais le fait qu’il soit aussi uniquement présent dans 20 pays nous laisse sceptiques.

Il faut une répartition homogène de serveurs pour que tous les internautes du monde puissent avoir la même qualité de connexion.

Il est vrai que TunnelBear concentre ses efforts en Europe ou aux États-Unis. Et cela se ressent quand on testera sa vitesse.

La fonction GhostBear

En plus de proposer un protocole OpenVPN très solide, Tunnel Bear va plus loin avec la fonctionnalité de GhostBear.

Ce dernier n’est pas très détaillé sur le plan technique par l’entreprise. Mais en résumé, cela empêche des gouvernements de voir que vous utilisez une connexion chiffrée.

C’est clairement destiné pour contrer le Deep Packet Inspection (DPI) qui est mis en place par des pays comme la Chine.

Avec le DPI, des gouvernements peuvent surveiller les métadonnées et déterminer si une connexion provient d’un VPN et la bloquer à la volée.

GhostBear va encapsuler ces données chiffrées avec sa propre technologie pour brouiller les pistes. VyprVPN propose exactement la même chose avec son protocole Chameleon. GhostBear n’est pas directement recommandé par Tunnel Bear.

À cause des processus supplémentaires, cela peut ralentir la connexion. Toutefois, c’est une fonction qu’on apprécie de plus en plus, car depuis 2018, on a vu une levée de boucliers contre le VPN.

La Chine a ouvert la marche en interdisant de nombreux VPN étrangers. Et il se pourrait que les Européens et les Américains suivent l’exemple de Pékin. Donc, il est toujours bon d’avoir un VPN qui permet de contrer le DPI.

Le téléchargement de torrent et Netflix

Tunnel Bear autorise parfaitement le téléchargement via BitTorrent.

Étant donné que sa politique de vie privée n’enregistre aucune donnée sur les utilisateurs, vous n’aurez aucune crainte contre des organisations comme la Hadopi.

Mais mauvaise nouvelle pour ceux utilisent un VPN pour débloquer Netflix.

Les serveurs de Tunnel Bear sont souvent bloqués par la plateforme de streaming.

Toutefois, seuls quelques rares VPN réussissent à passer au-dessus du mur érigé par Netflix et on peut citer notamment Cyberghost qui a des serveurs spéciaux pour Netflix et d’autres plateformes comme HBO.

Les Réseaux de confiance

Une option digne d’en parler, car Tunnel Bear propose le concept de Réseaux de confiance (Trusted Networks).

En gros, si vous savez que vous êtes dans un réseau totalement sécurisé comme votre connexion à la maison, alors vous pouvez désactiver le VPN de TunnelBear.

En apparence, on ne comprend pas trop cette logique, car le but d’un VPN est d’être actif tout le temps.

Toutefois, certains n’utilisent les VPNs que pour les bornes Wifi publiques. On a également les entreprises qui n’autorisent pas toutes les adresses IP.

De ce fait, vous pouvez configurer votre logiciel de TunnelBear pour qu’il se désactive automatiquement dès qu’il entre dans un réseau de confiance.

On devra évidemment paramétrer ces réseaux de confiance au préalable.

La protection de la vie privée chez Tunnel Bear

La caverne du grizzly est bien gardée chez Tunnel Bear. La protection de la vie privée est massive et elle s’applique à toutes vos activités en ligne via son VPN.

On peut citer les adresses IP, les sites que vous visitez, etc. Toutefois, l’entreprise enregistre des informations liées à la gestion de vos comptes et aux logiciels VPN que vous utilisez pour la correction des problèmes.

Ce n’est pas une politique de zéro donnée, mais honnêtement, il y a peu d’entreprises qui ont une vraie politique de zéro donnée.

Un audit indépendant de Tunnel Bear

Tunnel Bear n’est peut-être pas aussi populaire et performance qu’un Cyberghost, VyprVPN et NordVPN, mais il a révolutionné le secteur en lançant la mode des audits indépendants.

À chaque fois que vous visitez le site d’un VPN, vous aurez constamment des promesses d’anonymat absolu et de vie privée draconienne.

Mais personne n’est allé fouiller dans les serveurs et les logiciels pour voir si c’est vrai.

En 2017, Tunnel Bear a effectué le premier audit indépendant de l’histoire des VPN et cela a crée pas mal de remous dans toute l’industrie.

Par la suite, un fournisseur comme VyprVPN a suivi la tendance, car il a également eu un audit indépendant en 2018.

Mais TunnelBear va plus loin, car il fait désormais des audits chaque année.

Les résultats de l’audit ne sont pas parfaits et l’auditeur a trouvé quelques failles de sécurité, dont quelques-unes qui étaient critiques, mais l’équipe des Grizzlys les ont corrigé très rapidement.

Cela incite à revoir l’architecture des VPN dans son ensemble. L’entreprise est très satisfaite de son audit, mais elle est un peu déçue que tous les autres fournisseurs VPN ne fassent pas de même. On peut juste espérer que cela devienne la norme dans le futur.

La vitesse de Tunnel Bear

Jusqu’ici, Tunnel Bear s’est bien comporté dans tous nos critères, mais il doit faire des progrès dans la vitesse.

Au maximum de ses capacités, TunnelBear nous a proposé une connexion de 50 % par rapport à celle de base.

C’est passable, mais quand on sait qu’un NordVPN peut atteindre facilement 75 %, alors on se dit qu’il y a de la marge.

L’entreprise estime que son VPN n’est pas forcément destiné aux utilisateurs les plus exigeants. Il s’adresse à tous, notamment aux utilisateurs lambda qui veulent juste un peu de protection. On peut le comprendre, mais cela n’excuse pas la faible vitesse.

Le fait qu’il ait concentré ses serveurs dans 2 parties du monde, l’Europe et les USA, explique une latence à partir de certains pays.

Les internautes en Asie se plaignent, car non seulement, ils doivent passer par le GhostBear pour contourner la censure chinoise, ce qui ralentit considérablement la connexion.

Et dans tous les tests qu’on a pu lire, la vitesse réduite est le principal point négatif de Tunnel Bear.

Ce n’est pas catastrophique, car on a vu bien pire et on peut citer Avira VPN. Toutefois, c’est un des principaux critères d’un bon VPN.

Le site web et le support

Le support de Tunnel Bear se fait par un système de tickets. Et il est très rapide puisqu’on a une réponse en moins de 24 heures.

Et on a une vraie réponse et non un copié-collé de la base d’aides. Cette dernière est également très fournie et elle couvre la plupart des problèmes fréquents avec les connexions VPN.

Rien à dire de ce côté sinon que TunnelBear frôle la perfection. Ensuite, le site web. En général, quand nous testons les VPNs, le site web est un critère secondaire.

On s’assure jusque que les informations essentielles sont disponibles. Mais Tunnel Bear nous montre la beauté et la simplicité d’un site web.

Ce n’est pas juste qu’il soit épuré avec toutes les principales informatiques. Car c’est l’esprit de Tunnel Bear qu’on a adoré.

Dans chaque aspect, les articles de blog, les guides, les tutoriels, l’entreprise fait référence à sa mascotte de l’ours.

Et cela offre un vrai esprit d’entreprise en nous donnant l’impression que l’équipe croit vraiment en ce qu’elle veut.

Son site n’est pas simplement une boutique de vente de VPN, mais une véritable vitrine sur le coeur de métier de ses développeurs et de ses dirigeants.

Évidemment, cela n’impacte pas la qualité de son VPN, mais le fait de voir autant de soin à la communication est une bouffée de fraicheur dans des communications qui sont souvent stéréotypées.

Les logiciels de Tunnel Bear

Les logiciels de Tunnel Bear reflètent toutes ses offres. Un grand souci est apporté à chaque détail.

Ce n’est pas une simple importation du logiciel pour chaque plateforme. Les développeurs ont créé chaque application pour que le VPN s’adapte au système d’exploitation.

TunnelBear propose des logiciels pour Windows, Mac, Android et iOS. On n’a pas vu de versions pour des routeurs, des consoles de jeux et des télévisions intelligentes.

Sur Android, on a également l’option Split Bear qui permet de configurer la connexion VPN sur chaque application.

Par exemple, on sait que les applications bancaires n’aiment pas trop les IPs des VPNs. De ce fait, vous pouvez utiliser SplitBear pour que ce type d’application ne soit pas couvert par un VPN.

C’est une fonction uniquement disponible sur Android. On adore aussi la simplicité et le design de l’interface sous Windows.

Les serveurs sont illustrés sur une carte géographique et chaque localisation est affichée comme une caverne d’ours !

Les logiciels de TunnelBear sont connus pour leur légèreté et leur sécurité, qui est couverte par leur audit indépendant.

Donc, pas de crainte de Malwares ou d’Adware dans leurs fichiers d’installation. L’entreprise propose aussi son propre bloqueur de tracker et on sent l’influence de McAfee.

Mais nous vous conseillons un vrai bloqueur de pub à la place pour être vraiment protégés contre le tracking et la publicité.

En conclusion

Nous ne sommes pas à l’école, mais sur une échelle de 10, on n’hésiterait pas à donner à 8/10 à Tunnel Bear.

Il a pensé soigneusement chaque aspect de son VPN et la vitesse est le seul mauvais point. Son prix est abordable, sa sécurité est irréprochable avec des fonctions comme GhostBear.

On peut avoir confiance dans sa politique de vie privée parce qu’elle est garantie par un audit indépendant. Le site web et les logiciels sont de toute beauté et très fonctionnels.

En bref, Tunnel Bear nous a prouvé pourquoi plus de 22 millions d’utilisateurs lui font confiance depuis plus de 7 ans.

(Visited 3 times, 1 visits today)