Openload, problèmes judiciaires et saisie de nom de domaine

Openload (sur openload.co) est un site d’hébergement de fichiers. Rien de particulier, me direz-vous, mais il est très connu dans le monde des pirates. Car il est spécialisé dans les fichiers vidéos. On apprécie surtout la simplicité du site. Car on peut héberger tous les formats de vidéo d’une taille maximale de 1 Go en natif. Et cela peut monter à 10 Go si c’est converti par le site.

Openload, idéal pour héberger des vidéos

Il y a quelques jours, Openload a cessé de fonctionner. Le nom de domaine est enregistré chez Tucows, un autre registrar bien connu des sites de pirate. Il laisse passer beaucoup de choses. Mais le registrar a refusé de donner la moindre explication. Heureusement, Openload a retrouvé son nom de domaine au bout de quelques jours. Mais ce n’était pas une simple panne technique. La réponse d’erreur du serveur indique typiquement une injonction judiciaire.

Les Majors surveillent Openload comme le lait sur le feu par les Majors. Comme il permet d’héberger tous les fichiers vidéos. Il y a forcément des trucs protégés par le droit d’auteur dans le lot. Et ce n’est pas la première fois, car en 2016, Openload a eu le même problème quand il était chez Namecheap. La suspension du domaine n’a duré que quelques soucis. Même si le site possède une politique DMCA, indiquant qu’il supprime les contenus de droit d’auteur, les Majors estiment qu’il n’est pas très coopératif.

Suspension et restauration du nom de domaine

Les Majors commencent par des petites attaques. Ils pensaient que la saisie d’un seul nom de domaine d’Openload allait suffire. Mais quand le site a contre-attaqué immédiatement en sortant 3 noms de domaine alternatif et qu’ils ont déclaré qu’ils en avaient 20 en réserve, alors les Majors ont rebroussé chemin sur la pointe des pieds.

Le fait de saisir un domaine est une chose, mais quand il faut saisir une dizaine de noms de domaine, sur des registrars différents, cela coute de l’argent et du temps. Et quand un Major perd de l’argent, alors il commence à maudire tout ce qui bouge. Donc, pour le moment, Openload s’en sort bien, mais ce ne sera qu’un répit de courte durée.

Désormais, les Majors savent qu’Openload utilise les mêmes tactiques qu’un site de torrent. La prochaine fois, ils vont venir avec des injonctions plus lourdes et ils vont tenter d’identifier les opérateurs derrière. Cela prouve aussi que même si c’est une bataille perdue d’avance, les Majors se battent sur tous les fronts. En attaquant un hébergeur de fichier comme Openload, ils coupent l’herbe sous le pied des sites de streaming qui utilisent souvent ce type d’hébergeur.

Comment se protéger sur Openload

Les utilisateurs d’Openload ont intérêt à faire attention. Si les majors surveillent le site, alors il peut arriver que les serveurs soient saisis par la justice. Vous pourriez dire que ce n’est pas et vous pourriez trouver une alternative d’Openload. Mais quand on a le serveur où vous publiez des contenus protégés, alors votre adresse IP est forcément dedans. Et ensuite, les Majors vont tambouriner à votre porte avec un air plus que menaçant. De ce fait, il est plus que recommandé de prendre un VPN de chez Cyberghost, VyprVPN, NordVPN.

Même si ce n’est pas forcément du piratage. Car vous pourriez héberger des fichiers à titre personnel. Et c’est autorisé, mais on sait que les Majors n’ont pas cette subtilité d’esprit. Ils peuvent vous sanctionner en amont ce qui risque de vous dégouter du piratage en ligne. Même si par principe, on déconseille de pirater le contenu, quand vous le faites, prenez vos précautions en installant un VPN de chez Cyberghost, VyprVPN, NordVPN avant même d’entrer dans ce monde à mi-chemin entre l’illégalité et la rébellion.

(Visited 14 times, 1 visits today)

ECONOMISEZ 80% AVEC L’ABONNEMENT D’UN AN !

  • Appareils multiples - 1 licence vous permet d'utiliser 7 connexions simultanément
  • Plateformes multiples - iOS, Android, Mac, Windows PC et Linux
  • Grand réseau - 4806 serveurs dans plus de 61 pays

Économisez 80% : 2.45€ par mois