Bonoov fermé – Alternatives et conseils

Le streaming illégal a dominé la scène du piratage ces dernières années. Si autrefois, on devait utiliser un logiciel de torrent, le configurer et trouver des bons torrents, aujourd’hui, il suffit d’un navigateur. Vous allez sur un site comme Bonoov et vous pouvez regarder des films à volonté. Et comme il est facile de créer ce type de site, alors on a des centaines de sites qui apparaissent et disparaissent chaque jour. C’est une tactique des pirates pour éviter les longues poursuites judiciaires qu’on connait avec Pirate Bay ou Kickass Torrent.

Histoire de Bonoov

Bonoov commence à faire parler de lui dès 2016. Une année importante pour le piratage et particulière noire. Kickass Torrent sera saisi par la justice et son propriétaire se retrouvera derrière les barreaux. Dans les mois qui ont suivi, de nombreux gros sites ferment volontairement leur porte, par peur des représailles. Les ayants-droits chantent victoire pendant quelques semaines. Ils n’avaient pas du tout vu le streaming, qui débarque en masse et qui dévaste tout sur son passage.

Quand vous alliez sur Bonoov, la simplicité est vraiment enfantine. C’est-à-dire que vous pouviez demander à quelqu’un, qui n’ a jamais utilisé internet de sa vie, d’utiliser le site et il y arrivait du premier coup. Cette facilité a eu deux effets. Le premier est que cela permit à des millions d’internautes « normaux » de gouter les joies du piratage. Auparavant, ils n’avaient pas la connaissance pour télécharger du torrent ou faire du téléchargement direct.

Le second effet, beaucoup plus catastrophique est que pris de panique, les ayants-droits et la justice ont voté des lois comme des sagouins. Et on se retrouve avec une lutte anti-piratage qui bascule dans la folie pure et simple. La moindre incartade peut vous mener directement en prison.

Les alternatives de Bonoov

Et les ayants-droits français ne sont pas reste. Car il semble que Bonoov a été saisi par la SACEM. Car on a un Bonoov.fr qui propose des bandes-annonces illégales avec des messages de sensibilisation contre le piratage. Et parmi les alternatives de Bonoov, on a, par exemple, Streamay, Sokrostream et Liberty Land. Ce sont des sites réputés pour leur fiabilité, mais ils sont vraiment bourrés de publicités. On les adore, ce n’est pas le problème, mais sans un bloqueur de publicité, vous êtes mort.

Donc, installez un bloqueur de publicité. Vous pouvez prendre Adblock ou uBlock Origin qui sont gratuits et qui marchent sur tous les navigateurs. Ensuite, les ayants-droits se dépêchent de combler le gap judiciaire entre le torrent et le streaming. Ils veulent la même sanction pour les internautes. Mais la seule manière de vous identifier sur un site comme Bonoov est par votre adresse IP.

Et si vous prenez un VPN de chez Cyberghost, VyprVPN, NordVPN, alors vous pouvez masquer votre adresse IP en un clic. De cette manière, si un ayant-droit tombe sur votre IP alors que vous visitez un site de streaming, alors il trouvera uniquement celle du serveur VPN. Et les fournisseurs qu’on mentionne ne gardent aucune information identifiable. Donc, vous êtes tranquille.

Le gap judiciaire entre le torrent et le streaming

La question à se poser est pourquoi le streaming illégal n’est pas sanctionné de la même manière que le torrent. La réponse est un peu techniquement sur le plan juridique. En premier lieu, la totalité du droit d’auteur au niveau mondial est influencée par les États-Unis. Par exemple, le droit européen est un copié-collé de la version américain. Et ce droit d’auteur US est l’un des pires qui existe, car il donne la part belle aux monopoles et aux abus des grands groupes.

Quand vous téléchargez un torrent illégal, alors ce droit d’auteur stipule que c’est la distribution. Mais si c’est du streaming, alors cela devient une représentation publique. Dans le droit américain, la distribution illégale de contenu est considérée comme un crime tandis qu’une représentation publique illégale est considérée comme un délit. On n’est pas là pour vous faire une leçon d’avocat, mais sachez que la principale différence entre le délit et le crime se base sur la gravité de la peine et le juge qui va trancher sur votre affaire.

Aujourd’hui, des ayants-droits veulent que le streaming soit considéré comme un crime. Et le pire est que cela ne vient pas des studios de cinéma ou de musique, mais des organisations de sport comme la NBA ou l’UFC. Ces derniers découvrent à peine l’ampleur du piratage et cela leur coute des millions de dollars. Donc, si le droit américain change en criminalisant le streaming, alors on sera parti pour un nouveau tour de manège dans l’enfer des ayants-droits. Vous n’avez pas à avoir peur, car si vous faites attention à votre adresse IP en la protégeant comme il faut avec un VPN comme celui de Cyberghost, VyprVPN, NordVPN, alors vous serez à l’abri indépendamment des attaques sur le streaming illégal.

(Visited 27 times, 1 visits today)

ECONOMISEZ 80% AVEC L’ABONNEMENT D’UN AN !

  • Appareils multiples - 1 licence vous permet d'utiliser 7 connexions simultanément
  • Plateformes multiples - iOS, Android, Mac, Windows PC et Linux
  • Grand réseau - 4806 serveurs dans plus de 61 pays

Économisez 80% : 2.45€ par mois