Kremok ne marche pas, quelles sont les alternatives ?

La scène du piratage a énormément changé au fil des années. Le public, la technologie et l’arsenal judiciaire semblent tous démesurés. Il y a 5 ans, le torrent régnait en maitre suivi par le téléchargement direct. L’ère des Seedbox et des sites qui avaient le meilleur ratio de Seed/Leech était au centre des préoccupations. Mais à partir de 2016, tout cela a changé brutalement. Il suffit d’un navigateur et de se rendre sur un site comme Kremok pour voir tous les films du streaming dans une qualité cinématographique. Qu’est-ce qui s’est passé ?

Histoire de Kremok

Des sites comme Kremok ont bénéficié de l’effet Kickass Torrent. Ce site, connu comme le plus gros dans son secteur, a fermé brutalement ses portes en 2016. Dans la foulée, de nombreuses autres grosses plateformes ont fermé volontaire, de peur des représailles. Mais la soif de contenus est plus grande que le danger. Et donc, le piratage a muté. Comme un serpent, échappant à toute emprise, il s’est dit que la guérilla était la seule solution pour combattre l’Armada judiciaire, déclenché par les ayants-droits et les gouvernements.

Pour illustrer comment les sites de streaming sont arrivés, imaginez quelqu’un qui dérobe un trésor. Il se cache en lui et se mêle dans la foule. Ensuite, ce trésor est dupliqué à l’infini et que d’autres le cachent aussi, mais avec des visages, des noms et des vêtements différents. C’est ça, le secteur du streaming. Le trésor est les films que vous voulez regarder. Et les gens qui le cachent sont les sites de streaming. Le contenu est le même, dupliqué à l’infini, mais le nom de domaine change à la volée. Et comme la suspension de nom de domaine est la seule manière d’avoir la peau du site, alors vous imaginez que le bordel que cela peut provoquer.

On a même des murmures que des ayants-droits n’arrivent pas à dormir la nuit, car le problème est insoluble sur le plan technique et judiciaire. Mais avant d’en arriver là, quels sont les remplaçants de Kremok ?

Les meilleurs remplaçants de Kremok

Parmi les meilleures alternatives de Kremok, on peut citer

Libertyvf

, Sokrostream, Streamay . Ce sont des sites qu’on cite constamment et pour cause, ce sont les meilleurs dans leur domaine. Un catalogue qui frise la démence et une qualité à faire pâlir les studios de Disney. Mais si vous voulez sur ces sites, déjà, prenez un bon VPN de chez Cyberghost, NordVPN, VyprVPN. Car sur le plan de l’ergonomie et de la publicité, c’est la pagaille absolue.

Comme ils gèrent des millions de visiteurs mensuels, ils monétisent à tout va. Les pires publicités vont vous exploser au visage sans crier gare. Et comme leur souci n’est pas votre sécurité, ils n’hésitent pas à vous balancer des logiciels malveillants si le chèque est suffisamment gros. Donc oui, ces sites vont vous donner tous les films que vous voulez, mais vous ramèneront aussi des extras dans votre ordinateur sous forme de virus et de cheval de Troie. Donc en plus du VPN, prenez aussi un bloqueur de publicité et une suite de sécurité.

L’impasse technique contre les sites de streaming

On a parlé des ayants-droits insomniaques, mais qu’est-ce qui se passe dans leur tête ? Eh bien, ils sont confrontés à un dilemme. D’une part, ils sont obligés de dire adieu à leurs modèles de distribution, obsolètes depuis les années 1980. Les DVD, les régions, chaque film pour chaque pays. Tout ça est préhistorique face à une circulation technologie hors normes et sans frontière. Et donc, ils ont dû s’adapter et cela nous a donné Netflix.

Semblant faire ami-ami avec les internautes, Netflix est devenu rapidement le pire des ayants-droits. Donc, leur réponse a été un streaming sans frontières. Mais c’était le « Mojo » du piratage à la base. Ce qui fait qu’aujourd’hui, les internautes, surtout les jeunes, considèrent qu’un site comme Kremok et Netflix, c’est la même chose. Que ce n’est pas grave.

Et comme les contenus légaux doivent circuler librement, alors les sites illégaux les pompent sans vergogne. C’est pourquoi nous avons des insomniaques parmi les ayants-droits. Ce n’est pas que le piratage refuse de disparaitre, mais qu’il devient aussi banal dans la tête des jeunes générations. Et donc, la propagande anti-piratage ne marchera plus sur eux.

(Visited 787 times, 2 visits today)

ECONOMISEZ 80% AVEC L’ABONNEMENT D’UN AN !

  • Appareils multiples - 1 licence vous permet d'utiliser 7 connexions simultanément
  • Plateformes multiples - iOS, Android, Mac, Windows PC et Linux
  • Grand réseau - 4806 serveurs dans plus de 61 pays

Économisez 80% : 2.45€ par mois