Hadopi : 82 millions euros dépensés pour 87 000 euros gagnés

Hadopi fête ses 10 ans d’existence en 2020. En 2010, l’Autorité de la lutte contre le piratage était lancée en grande pompe sous l’ère Sarkozy. Sarkozy est très loin aujourd’hui de même que Hadopi. Dire que Hadopi a été un échec serait plus qu’un euphémisme. Être dernier dans une course est un échec, réussir à un examen à un échec. Mais l’autorité, non seulement, c’est un échec magistral dans tous les domaines, mais aussi un énorme gaspillage d’argent.

942 euros dépensés pour 1 euro gagné

Le magazine Nextinpact a fait une rétrospective de la Hadopi sur ces 10 dernières années. Pour rappel, Hadopi utilise la riposte graduée. Quand l’adresse IP d’un internaute français est détectée par un ayant-droit sur un site illégal, il le défère à Hadopi. C’est pourquoi, un VPN comme celui de Cyberghost, VyprVPN, Hidemyass peut neutraliser ce mécanisme en quelques minutes. Comme le VPN permet d’avoir des millions d’adresses IP, alors le concept de Hadopi était mort-né.

Une fois que l’adresse IP arrive sur la table d’Hadopi, celle-ci détermine s’il y a un piratage ou pas. Si c’est le cas, elle envoie un mail d’avertissement à l’internaute. Depuis 2010, Hadopi a envoyé 13 millions de mails. Si l’internaute récidive, alors on passe au courrier recommandé. Les chiffres réels ne sont pas communiqués sur ces courriers recommandés. Et pour cause, car il y a une chute drastique entre le mail d’avertissement et le courrier. Hadopi nous pérore que c’est parce que les internautes ont « compris la leçon ». Non, ils ont surtout appris à utiliser un VPN de Cyberghost, VyprVPN, Hidemyass.

Après le courrier recommandé, on passe à la transmission du dossier au parquet. Si le parquet estime que l’internaute est coupable, alors une amende maximale de 1500 euros peut être prononcée. Au total en 10 ans, l’autorité a sanctionné moins de 200 personnes pour des dommages et intérêts totaux s’élevant à 87 000 euros ! Mais dans cette même décennie, la Hadopi a couté 82 millions d’euros au contribuable français. C’est tellement ridicule que c’en est splendide !

Le futur de la Hadopi ? Une censure plus grande

On pourrait croire que ces 10 ans d’échecs et de gaspillage financier aurait servir de leçon. Et en cette année 2020, on apprend que l’autorité disparaitre en 2022. On pourrait pousser un ouf de soulagement. Mais c’est reculer pour mieux tomber. Car le gouvernement annonce que la Hadopi sera fusionnée avec le CSA pour former l’ARCOM. Le CSA est l’autorité qui régit l’audio-visuel français. C’est à lui qu’on porte plainte si un contenu ne nous plait pas à la télé. Grosso modo, c’est une autorité de censure. Et elle vient de fusionner avec Hadopi. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

Cette ARCOM en plus d’avoir de nouvelles armes contre le piratage, va aussi réguler les « contenus haineux » sur internet. Actuellement, Hadopi ne peut sanctionner que les téléchargements sur torrent. Le streaming et le téléchargement direct lui échappent. Mais l’ARCOM pourra cibler tous les types de piratage et cela risque de créer énormément d’abus.

Notre conseil ? Pendant 10 ans, vous avez pu échapper à Hadopi grâce à des VPN de fournisseurs comme Cyberghost, VyprVPN, Hidemyass. Ne changez rien et renforcez encore plus votre sécurité. Ne vous contentez plus des sites pirates, utilisez le VPN pour toute votre navigation. Et même si c’est l’ARCOM qui est en face, alors le VPN vous protégera, car cet outil a été conçu pour des entités liberticides comme l’ARCOM.

(Visited 1 times, 1 visits today)

ECONOMISEZ 80% AVEC L’ABONNEMENT D’UN AN !

  • Appareils multiples - 1 licence vous permet d'utiliser 7 connexions simultanément
  • Plateformes multiples - iOS, Android, Mac, Windows PC et Linux
  • Grand réseau - 4806 serveurs dans plus de 61 pays

Économisez 80% : 2.45€ par mois