Projet internet.org : Facebook plus préoccupé par ses intérêts que celui de ses utilisateurs

A close up photograph of the iconic Facebook blue and white logo, URL, and information tab as it appears on the front page of the Facebook website, viewed on a computer monitor in Google's Chrome browser."Avec le projet internet.org, Facebook veut permettre aux habitants de pays sous-développés de disposer d’une connexion internet. Mais cela ne devrait pas être sa priorité.

À l’heure actuelle, environs les deux tiers de la population mondiale soit 5 milliards de personnes, n’ont pas accès à internet.

Le géant des médias sociaux qui compte déjà 1,15 milliard d’abonnés rêve de conquérir ce marché.

L’idée est louable, mais cela ne devrait pas être sa priorité.

Le but du projet internet.org, c’est d’aider ces populations à accéder à internet en leur offrant les matériels adéquats et de développer des applications plus efficaces nécessitant peu de puissances pour fonctionner (Certains géants d’internet n’adhèrent pas au projet internet.org, c’est le cas de Google, Microsoft, Twitter et Apple).

 Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg défend l’idée selon laquelle, l’accès à internet devrait être considéré comme un droit de l’homme, sur le même pied d’égalité que la liberté d’expression ou le droit à un procès équitable.

Il ne fait aucun doute que les technologies de l’information stimulent le développement. Les agriculteurs et les petits entrepreneurs dans les villages africains utilisent déjà les téléphones mobiles pour communiquer (en passant des appels téléphoniques ou en écrivant des messages SMS seulement).

Il ne fait aucun doute que si ces derniers disposent d’un accès à internet sur des smartphones, ils pourront encore mieux communiquer.

Mais n’allons pas trop vite en besogne. L’accès à internet, bien qu’important, n’est pas essentiel pour des populations qui ont plus besoin de lutter contre la faim, de disposer d’eau potable et d’un abri décent – ou encore de sécurité face à la guerre et d’autres formes de violence.

Si Facebook veut vraiment aider le monde, il pourrait plutôt contribuer plus efficacement à résoudre ces problèmes.

Le moment n’est pas vraiment opportun de promouvoir les avantages de l’accès à Internet. Ce qui préoccupe le plus les gens en occident en ce moment, c’est la protection de leur vie privée.

Facebook et les autres géants d’internet devraient en priorité se pencher sur l’amélioration des mesures de protection des données de leurs clients.

Récemment, M.Zuckerberg s’est fait pirater sa  propre page Facebook par un hacker palestinien. Ce dernier n’avait pas de mauvaises intentions en posant cet acte, il voulait juste prouver que le réseau Facebook était vulnérable face aux attaques de pirates informatiques.

Si vous aussi, vous n’êtes pas satisfait de la politique de gestion des données des utilisateurs de Facebook, vous pouvez utiliser un service VPN performant comme Hidemyass ou NordVPN pour naviguer en toute sécurité à moindre coût.