Droit de rétention des données et anonymat en ligne

Le gouvernement allemand a mis en place depuis mai 2012 des mesures relatives à ​​la rétention des données informatiques, un exemple que compte bien suivre de nombreux pays européens.

Pourtant, beaucoup de personnes vivant dans ce pays s’inquiètent des conséquences de ces mesures sur la préservation de leur vie privée ainsi que la sécurité en ligne. Heureusement, il existe des solutions pour préserver votre anonymat en ligne.

Password box  in Internet Browser on Computer ScreenLa politique de rétention des données

La politique de rétention de données informatiques concerne un certain nombre d’informations que l’on échange en communiquant.

Pour une meilleure compréhension de la façon dont cette politique peut affecter votre vie privée, prenons le soin de voir de plus près les données qui sont concernées par cette mesure :

Les adresses IP

Il s’agit d’une adresse qui vous est attribuée lorsque vous vous abonnez chez votre fournisseur d’accès internet. Avec cette information, il est possible de déterminer le nom de l’abonné, son adresse et ses informations d’identification. L’adresse IP permet également d’avoir des informations sur les sessions de navigations de son possesseur.

Grâce à l’adresse IP il est également possible de connaître les services de messagerie, les informations de routeur et les adresses e-mail utilisées par son propriétaire.

Des données telles que les dates et heures de connexion aux services de messagerie électroniques, ainsi que les identifiants de connexions aux e-mails de même que les informations sur les adresses e-mail de l’expéditeur peuvent être obtenues grâce à l’adresse IP.

Avec toutes ces informations, vous comprendrez qu’il est impossible de protéger votre anonymat en ligne sans prendre des mesures appropriées.

Les données téléphoniques

Lorsque vous passez des appels ou envoyez des SMS/MMS, les numéros de téléphone, les noms et adresses des destinataires sont répertoriés et vice versa.

Les données relatives aux dates, heures, lieux ainsi que la durée des appels sont également enregistrées. L'emplacement est notamment déterminé grâce aux antennes-relais mobiles.

Le numéro IMEI de l’appareil, ou l’ID du matériel sont également stockées. Même si dans le cas des téléphones mobiles prépayés, il n’est pas toujours évident de déterminer les noms et adresses, les données relatives à la date, l’heure et le lieu de la première activation sont stockées. Pour les appels, les informations de transmission sont également stockées.

Les protestations contre ces mesures excessives de surveillance

De nombreux internautes et quelques organisations de la société civile ont protesté contre la loi sur la rétention de données lorsqu’elle est entrée en vigueur en mai 2012. Les organisations telles que le Chaos Computer Club (CCC), le FoeBuD, et le Working Group on Data Retention ont lancé une campagne pour protester contre l’application de cette loi.

Celle-ci avait pour but d’attirer l’attention de l’opinion publique sur les dangers et les dérives pouvant survenir de cette situation. Malgré ces protestations, la loi n’a subi aucune modification et est toujours en vigueur à ce jour.

En 2010, une version précédente de cette loi avait été jugée inconstitutionnelle par la Cour Constitutionnelle Fédérale. Cependant, le gouvernement s’est engagé à veiller à la conformité de la loi avec les directives européennes en la matière.

Jusqu’à présent, la rétention des données informatiques est encore un sujet très discuté et débattu en Allemagne.

Si vous désirez préserver votre anonymat en ligne, la meilleure option est d’utiliser un service VPN performant comme Hidemyass et VyprVPN, le VPN est la seule technologie civile pouvant vous permettre de naviguer en toute sécurité sur internet.