La NSA espionne-t-elle les propriétaires de smartphones par le biais de certains jeux?

Digitally generated cyber hacking imageDécidément la NSA ne recule devant rien pour collecter des informations sur les internautes.

On savait déjà qu’elle se servait des prestataires de services électroniques comme Yahoo, Google et Facebook pour collecter des informations sur certaines personnes, mais ce que l’on ignorait c’est qu’elle espionnait les internautes à partir des jeux qu’ils jouaient.

En effet, selon le New York Times, Angry Birds et toute une série de jeux et d’applications pour smartphones servent de mouchards à la NSA.

Angry Birds, dispositif d’espionnage de la NSA

Vous connaissez Angry Birds ? Cette question ne se pose même pas tellement ce jeu est célèbre. De part le monde, des millions de personnes jouent à Angry Birds. D’ailleurs, l’application Angry Birds a été téléchargée par plus d’un milliard de personnes.

Ce que ces personnes ignorent, c’est qu’elles communiquent à une agence gouvernementale américaine des données et des informations personnelles en jouant simplement à leur jeu préféré.

En effet, la preuve aurait été faite que cette application contient un dispositif espion qui permet de tracer les internautes, de dresser leurs profils et de suivre leurs communications.

D’ Angry Birds à Prism

L’ « affaire Angry Birds » fait suite aux révélations de Patrick Snowden sur le projet Prism
Présentée comme un simple programme de surveillance des personnes ayant des accointances avec des organisations terroristes, Prism constitue en fait un vaste dispositif d’espionnage à l’échelle du monde.

Snowden a affirmé que la NSA a demandé et obtenu le soutien de certaines entreprises américaines spécialisées dans les services électroniques comme Google, Facebook, Yahoo, Msn; dans le but de suivre les faits et gestes des internautes.

Pour sa défense, la NSA a affirmé qu’elle ne s’intéressait qu’aux données des internautes présentant un profil dangereux et que l’internaute lambda n’avait de ce fait rien à craindre.

Même si cela est vrai, il est inquiétant et surtout malsain que cette agence gouvernementale américaine s’immisce ainsi dans la vie privée de milliards de personnes.

En attendant les suites de cette affaire, nous recommandons aux internautes de faire montre de méfiance et leur suggérons de protéger leur famille des agissements des agences de renseignement en installant sur leur de poste de travail des vpn commeVyprVPN, HidemyassIPVanish ou NordVPN.