Alerte, la neutralité du net est en danger!

Danger Poison SignLa neutralité du net est un principe implicitement reconnu par la plupart des gouvernements et des régimes.

Elle vise à garantir aux internautes un libre accès aux ressources de la toile et oblige de ce fait les organisations gouvernementales et les fournisseurs d’accès internet à ne pas filtrer les flux d’informations qui circulent sur le net en se basant sur leurs sources, leurs contenus ou leurs destinations.

Mais cela n’est qu’un principe, car dans les faits la neutralité du net n’est jamais respectée. Et sur le banc des accusés, l’on retrouve les organisations gouvernementales, les fournisseurs d’accès internet et les acteurs de l’industrie culturelle.

Comment expliquer la mainmise des FAI et du gouvernement sur le flux des données?

La connexion sur internet repose sur deux composantes ou architectures. Il y a l’architecture logique et l’architecture physique. L’architecture physique est le canal par lequel l’on a accès à la connexion sur internet.

Il est contrôlé par les fournisseurs d’accès internet et de façon indirecte par les gouvernements. L’architecture logique comprend quant à elle les principaux mécanismes de transmission des informations sur la toile.

La principale menace au principe de la neutralité du net vient de ce que les FAI et les gouvernements contrôlent l’architecture physique. Et ces derniers ont la faculté de connaitre le contenu des données que les internautes échangent, d’identifier les émetteurs et les récepteurs de ces données et d’empêcher leur transmission selon leur gré.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les principales associations de défenses des droits des professionnels du cinéma ou de la musique ont demandé et obtenu que les fournisseurs d’accès internet s’associent à elles pour lutter contre le partage de fichiers soumis au droit d’auteur.

Certes, la lutte contre le piratage des œuvres de l’esprit est une mission louable, car les artistes doivent vivre du fruit de leurs efforts. Mais ce combat ne devrait pas remettre en cause la neutralité de la toile.

Or c’est bien ce que font les organismes qui comme HADOPI sont nées de l’alliance des FAI et des majors

HADOPI : cas typique de violation du principe de la neutralité du net

Dans le sillage d’une loi votée par le parlement français en 2009, la haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet a été mise sur pied avec pour mission de servir de cadre réglementaire d’échange entre les acteurs des industries culturelles soucieux de la protection de leurs œuvres et les fournisseurs d’accès internet.

Le but d’Hadopi est d’aider les industries culturelles à empêcher la diffusion des œuvres de l’esprit couvertes par le droit d’auteur. Elles visent aussi à identifier et à sanctionner les personnes qui téléchargent ou partagent ce genre de fichiers sur la toile.

Mais pour en arriver là, les organismes affiliés à cette structure enfreignent le principe de la neutralité du net. En effet, ils filtrent les données échangées, et identifient les émetteurs et les récepteurs de ces fichiers dans le but de les soumettre à la rigueur de la loi.

Toute chose qui oblige les internautes à chercher des voies et moyens de contourner ce genre de dispositifs.

Que faire ?

Pour contourner ces mécanismes légaux mais illégitimes, nous vous recommandons d’utiliser des vpn. Ils empêcheront de tierces personnes de savoir la nature des fichiers que vous recevez ou émettez sur la toile et empêcheront que ces structures ne remontent jusqu’à vous.

Si vous ne savez pas quel vpn choisir optez pour l’un de ces 4. Hidemyass, VyprVPN, NordVPN et IPVanish