Des millions d’images de webcam interceptées par GHCQ

Video camera lens lit in blue and orangeAvec l’appui de la NSA, la Government Communication Headquaters (une agence de renseignement britannique) est parvenue à intercepter et à enregistrer des images de webcam et des données issues des services de messagerie instantanée de millions d’internautes britanniques.

La GHCQ est l’équivalent britannique de la NSA.

The Guardian, un quotidien anglais a indiqué avoir pris connaissance de certains documents de Patrick Snowden qui confirme l’existence d’un programme de surveillance appelé nerf optique en Grande Bretagne.

Sa mission : collecter les images issues des Webcam des internautes qui se trouvent sur des sites de chat comme celui de Yahoo.

Et les cibles de ce programme ne sont pas forcément des terroristes ; car les données de citoyens lambda ont également été collectées dans le cadre de ce programme de surveillance.

En 2008, l’agence britannique est parvenue à enregistrer des images provenant des webcams de plus de 1.8 millions de citoyens britanniques. Et parmi ces données collectées, certaines avaient un caractère sexuel nettement affirmé.

La NSA n’a pas confirmé ni infirmé cette information. Et il semble bien que ce programme d’espionnage ait eu pour cible à coté des citoyens britanniques des ressortissants américains.

En effet, aucune loi n’interdit à une agence de renseignement britannique de collecter des données de citoyens américains
Les documents de Patrick Snowden indiquent aussi que la GHCQ a eu bien du mal à protéger les données à connotation sexuelle des regards indiscrets de ses certains agents.

Cette énième affaire d’atteinte à la vie privée est le lieu de rappeler à ces derniers que leurs faits et gestes ne passent pas inaperçues. En effet, il existe des centaines d’agences de renseignement de part le monde qui suivent leurs communications.

Et oui, Internet n’est pas l’endroit le plus sur qui soit pour aborder des questions essentielles vous concernant

Il est par conséquent nécessaire à tout le moins vital de prendre des dispositions pour échapper aux radars de ces agences de renseignement aux pratiques peu orthodoxes.

C’est pourquoi, la rédaction de meilleurvpn.net exhorte tous ses lecteurs à installer des vpn sur leurs machines. Ces services électroniques brouillent leurs adresses ip et encodent les données en partance ou à destination de leurs machines.

En vous dotant d’un vpn, vous empêcherez des organisations comme la GHCQ de pouvoir décrypter les données qu’elles parviendront à capter sur votre poste de travail.

Il est même possible d’échapper à la vigilance des employés de ces agences de renseignement en se faisant tout simplement passer pour un citoyen résidant en dehors de son pays de son pays d’origine.

Pour cela, il suffit simplement de se connecter sur le net par le truchement d’un serveur proxy basé en dehors de son pays de résidence.

Au cas où vous ne sauriez pas quel vpn choisir, la rédaction de meilleurvpn.net site de référence en en la matière peut vous suggérer quatre vpn quiont déjà fait leur preuve en ce qui concerne la protection de la vie privée des internautes. Ce sont pour les nommer Hidemyass, NordVPN, VyprVPN et IPVanish.