Micros et webcam au service de la NSA

nsa-banner1Aujourd’hui, plusieurs d’entre nous sont conscients que la NSA garde un œil sur ce que nous faisons quotidiennement et avec qui nous le faisons.

On suppose que les appels, les mails et les messages sont systématiquement filtrés.

Mais ce que beaucoup ignorent, c’est que la NSA nous épie également par le biais des appareils photos, des webcams et des micros de nos téléphones et ordinateurs. La notion de vie privée en perd son sens.

La NSA ne se contente plus seulement de surveiller et de traquer les individus suspects. Toute personne est désormais potentiellement suspecte ; du moins, c’est ce qu’on peut déduire de cet attitude intrusive et liberticide.

On se rappelle du cas connu des i Phones équipés du célèbre mouchard ‘’Dropoutjeep’’ capable de contacter directement la NSA (à l’insu du propriétaire évidemment) lui transmettant données, contacts, messages et géolocalisation. Mieux, il pouvait activer tout seul le microphone ou l’appareil photo pour enregistrer des éléments.

Et dire que Dropoutjeep n’est pas le seul programme capable de telles prouesses d’espionnage. On peut citer aussi Toteghostly, Monkeycalendar, Picasso ou Totechaser.

On se souviendra néanmoins de l’avertissement d’Edward Snowden en 2013, l’ex agent de la NSA auteur de révélations fracassantes sur les manœuvres de cette même NSA.

Il disait à l’époque que le gouvernement pouvait prendre le contrôle de nos téléphones même lorsqu’ils étaient éteints.

En un mot, on peut considérer que tout ce qui nous permet de communiquer aujourd’hui, a ou est un mouchard. Il ne nous reste plus qu’à nous tourner résolument vers les VPN pour retrouver notre intimité et notre liberté.Hidemyass semble le choix parfait pour cela.