Mininova et le BREIN, un mauvais règlement vaut mieux qu’un bon procès

Mininova est l’un des meilleurs sites de partage de fichiers torrents sur Internet. La première version publique de Mininova a été publiée en 2005.

Mininova est un moteur de recherche qui dispose d’une base de données bien fournie avec une diversité de types de torrents.

Le nom ‘’Mininova ‘’vient du très populaire Supernova.org, site de BitTorrent disparu en 2004 et qui lui cède quelques jours après la place. Le site n’a pas fait de rang d’observation. Il s’est très rapidement hissé au sommet atteignant son pic en 2006.

Le BREIN attaque le géant Mininova

mininova

L’année 2006 fut l’année de la consécration de la société. Au cours de cette, Google a estimé après ses statistiques que le mot « Mininova » arrivait en 9 ème position devancé par d’autres mots tels que world cup en terme de recherche les plus fréquentes.

Avec 8 millions de recherches concernant uniquement des fichiers protégés par droit d’auteur par jour, Mininova ne pourrait être épargné des procédures judiciaires En 2009, Mininova fut la cible de BREIN, l’organisation hollandaise de défense du droit d’auteur.

Le moteur de recherche, concurrent de The Pirate Bay, fut poursuivi pour avoir l’indexation de fichiers piratés. L’organisation hollandaise a demandé alors au site de désindexer les sources dont le contenu a été piraté. Mininova demanda alors à l’organisation d’identifier elle-même les fichiers concernés.

Le verdict final fut que Mininova devra enlever de sa base de donnes tous fichiers torrents piratés sous peine de 3 mois d’amendes, une valeur pécuniaire qui tourne autour de 6 millions d’euros. Mininova fait alors appel.

Un compris qui arrange tout le monde

Les deux parties ont commencé à négocier d’un commun accord. Accord, qui serait acceptable à toutes les parties concernées. Les deux parties ont conclu alors un règlement.

Mininova :

  • respectera le verdict de la cour d’Utrecht et retirera l’appel afin de régler la question de façon permanente,
  • Mininova paiera à BREIN un montant non divulgué.

L’équipe Mininova a donc renoncé à la procédure d’appel. Elle a donc décidé que c’était préférable de payer. L’accord annonce la fin de la bataille juridique. Les dirigeants de Mininova sont désormais soulagés d’avoir trouvé un compromis.

« Nous avons tous deux convenu qu’un règlement était préférable… nous n’avons aucune rancune avec Mininova et nous souhaitons aux dirigeants de Mininova le meilleur pour leur entreprise » avait martelé le chef de BREIN Kuik, le 29 novembre 2006.

Le site a finalement supprimé la totalité de ses torrents piratés. Il ne restait donc plus que le MCDS (Mininova Content Distribution Service) dont l’objectif primordial était d’aider les artistes à la recherche de notoriété en les laissant publier leurs œuvres sur le site.

Aujourd’hui Mininova reprend du poil de la bête, se faisant compter parmi les meilleurs sites de torrents.
Les internautes dans l’anonymat, ont la possibilité de partager des fichiers torrents sur la plateforme Mininova.org sauf les partages de films pour adultes, qui sont interdits.

Malheureusement les internautes de certaines zones géographiques seront toujours confrontés à des problèmes de téléchargement sur ce site à cause des restrictions gouvernementales.

Pour réussir à contourner ses restrictions gouvernementales, c’est aux VPN qu’il faut faire recours. En parlant de VPN, pensez aux trois suivants qui sont sans doute les meilleurs sur le marché:Hidemyass ,NordVPN ,VyprVPN .