Le Lizard Squad a lancé un DDOS sur Xbox Live et le Playstation Network

Distributed denial-of-service (DDoS) attack is an attempt to make a machine or network resource unavailable to its intended users by attacking it via many -often thousands unique IP addresses.Le 25 décembre 2014 était un jour particulier pour les joueurs de Xbox et Playstation.

Les services Xbox Live et Playstation Network ont été la cible d’attaques DDOS qui ont été lancés par un groupe qui se fait appeler le Lizard Group.

Ce groupe avait déjà annoncé qu’il préparait quelque chose de particulier pour le mois de décembre.

Il semble avoir une dent particulier contre Sony, car les pirates n’ont pas mâchés leurs mots pour critiquer Sony et sa politique de sécurité digne d’une passoire.

C’est quoi, une attaque DDOS

On peut penser qu’il faut de sacrés moyens pour lancer une attaque DDOS, mais c’est plus simple qu’il n’y parait. Une attaque DDOS consiste à lancer des millions de connexion sur l’un des points du réseau jusqu’à ce que ce dernier ne puisse plus gérer la connexion et qu’il tombe en panne.

Cette fois, le Lizard Group s’est concentré sur le service de connexion de Xbox Live et du Playstation pour empêcher que les utilisateurs puissent se connecter.

Les pirates sont très critiqués par les joueurs

Les joueurs n’ont pas du tout appréciés la chose puisque de nombreuses personnes avaient achetés une console PS4 ou Xbox One pendant les fêtes de fin d’année.

Et Sony a été le plus touché, car son service était indisponible pendant plusieurs jours de suite. Il semble que l’attaque ait ciblé des serveurs dans certaines régions.

Ainsi, les joueurs en Asie ont rencontrés moins de problèmes sur le Xbox Live que ceux qui vivent en Amérique du nord ou en Europe.

Certains ont tentés de passer par un VPN tel que Hidemyass afin d’avoir une adresse IP asiatique, mais les résultats n’étaient pas probants. L’une des raisons est que ce n’était pas la connexion qui était cause, mais bien le serveur de Xbox Live.

Malgré les critiques qui se sont abattus sur les pirates, ces derniers ont déclarés qu’ils n’avaient rien contre les joueurs. Ils ont lancés cette attaque DDOS pour sensibiliser Sony et Microsoft de l’insécurité flagrante de leur infrastructure.

Ils espèrent que ces 2 entreprises vont investir davantage dans la sécurité pour éviter ce genre de problèmes à l’avenir.