Un système d’exploitation pour le Quantum Computing

Earth globe night view with connect lines on deep blue space background.La technologie rêve d’inventer l’ordinateur quantique qui serait 1000 fois plus puissant que les machines actuelles.

Mais les défis technologiques semblent insurmontables, mais cela n'empêche pas les chercheurs de préparer le futur.

Des chercheurs du Cambridge Quantum Computing Limited (CQCL) ont développé un système d’exploitation pour des ordinateurs quantiques.

Ce système s’appelle t|kit> et il utilise un mécanisme propriétaire pour proposer une très grande vitesse qui appartient aux chercheurs.

Ces derniers estiment que les ordinateurs quantiques sont très proches de nous et qu’on pourra voir les premiers modèles dans quelques années.

Quand les premiers ordinateurs quantiques vont débarquer, il faudra un système spécialement conçu pour les faire tourner et cet OS pour le Quantum Computing sera parfaitement adapté à cette nouvelle puissance.

Et on peut croire ces chercheurs, car quelques jours avant la présentation de cet OS, IBM a présenté une nouvelle méthode pour corriger les erreurs dans un ordinateur quantique.

Un ordinateur classique utilise le 0 et le 1 pour représenter l’information. En revanche, l’ordinateur quantique utilise le qubits qui peut représenter le 0 et le 1 en même temps ce qui augmente la vitesse de manière exponentielle.

Le problème est que le qubit peut s’inverser sans aucune raison et le 1 peut devenir un 0 et vice-versa. De ce fait, IBM a trouvé une nouvelle technique pour détecter ces erreurs et les corriger quasiment à la volée.

L’informatique quantique nous promet une puissance de calcul impressionnante, mais il ne faut pas négliger la sécurité pour autant. Une telle puissance de calcul sera propice à des menaces qui vont se propager à toute vitesse.

Actuellement, nous avons plusieurs solutions de sécurité pour protéger les internautes tels que les VPN tels que ceux de Hidemyass,NordVPN ou VyprVPN, les antivirus et le parefeu.

Il faudra que ces technologies de sécurité s’adaptent rapidement au Quantum Computing pour éviter des catastrophes chez les utilisateurs.